Où en est la terminologie islamique en langue française?

Abderrahmane AYAD

(Aboû Fahîma)

 Le sujet de la terminologie a depuis très longtemps mis en avant la recherche et l’étude des spécialistes. Il s’agit de recherches souvent menées sur deux pôles différents même si le champ reste toutefois la terminologie.

En effet, d’après nos lectures, nous avons constaté l’existence de deux types d’études dans le domaine de la terminologie :

  1. Le premier type concerne l’étude proprement terminologique. C’est à dire, consacrée à la terminologie en tant que discipline ou « Étude systématique de la dénomination des notions (ou concepts) spécifiques, de domaines spécialisés des connaissances ou des techniques »[1], ayant son épistémologie, ses concepts et ses principes, etc. ; celle-ci se constate notamment à travers un nombre important de travaux issus particulièrement des recherches des Canadiens, dont la doctrine de E. Wüster en est le soubassement.
  2. Le second type concerne un nombre d’études se rapportant à des domaines et des spécialités bien distincts. La terminologie réfère, de ce point de vue « au sens de nomenclature pour désigner l’ensemble des termes employés dans le cadre d’une science, d’une technique, d’un art »[2].

Ainsi l’on trouve des travaux sur la terminologie des diverses sciences telles que la médecine, l’informatique, la mécanique, la sociologie, la linguistique, etc. Et c’est justement à ce deuxième type d’étude terminologique que se réfère notre travail[3].

Cela dit, les travaux effectués dans le domaine de la terminologie islamique sont, d’après la recherche sur l’état des lieux que nous avons faite, en nombre très limité.

En effet, mis à part quelques glossaires de la terminologie islamique[4] et articles écrits en matière des équivalences entre les termes islamiques sur des sites web[5], ainsi que quelques manuels du lexique de certaines obédiences[6]islamiques, la recherche et la production dans ce domaine restent assez modestes[7].

Par conséquent, elle demeure, dans l’état actuel de nos connaissances, inconnue à notre niveau l’existence d’un travail ayant pour objet l’étude lexico-sémantique des termes de l’islam en langue française, telle que nous avons eu l’intention de l’élaborer.

Publié par : https://kabyliesounna.com/ou-en-est-la-terminologie-islamique-en-langue-francaise/

Télécharger le PDF:

Où en est la terminologie islamique en langue française

 

………………

[1]Dubois J., Dictionnaire de linguistique et des sciences du langage, Larousse, Paris, 1994, p. 481.

[2]Neveu F., Dictionnaire des sciences du langage, Armand-Colin, Paris, (rééd. Mehdi, Algérie), 2011, p. 347.

[3]Il s’agit de notre mémoire de Magistère intitulé Analyse descriptive lexico-sémantique de la terminologie religieuse de l’islam en langue française, cas de l’œuvre Le Prophète de l’islam, de Muhammad Hamidullah, soutenu publiquement à l’Université Alger 2 en 2012.

[4]Nous citons à titre d’exemple le Glossaire de la terminologie arabe et islamique, publié par le CRDI (centre de recherche pour le développement international). Disponible [en ligne] : http://www.idrc.ca/fr/ev-93961-201-1-Do_topic-html. Et le Glossaire de l’Islam, article de Wikipédia, disponible [en ligne] : http://translate,google.com (consulté le 26/03/2011) ; et Glossaire des termes islamiques, compilé par Ishaq Zahid, disponible [en ligne] : http://www.islam101.com/selections/glossaryo.html

[5]Tel que l’article écrit dans le domaine de l’économie Économie et finance islamique, terminologie économique et légale (charia), disponible [en ligne]: http: //www.iefpedia.com

[6]Notamment le livre Essais sur les origines du lexique technique de la mystique musulmane, de Louis Massignon, éd., librairie philosophique J. Vrin, Paris, 1968. Quoique le lecteur devra faire très attention à ce genre de lexique dont les auteurs divergent généralement avec la voie des Gens de la Sounna.

[7]Or des études universitaires menées depuis les dernières années dans le cadre de la recherche en M 2 en sciences du langage, ont de plus en plus commencé à s’intéresser aux domaines lexicologiques, sémantiques, terminologiques, etc. Nous avons ainsi eu nous-même l’honneur de diriger plusieurs travaux dans ces thématiques.