Le sens de la sincérité en islam[1]

في معنى الإخلاص في الإسلام

Aboû Fahîma ‘Abd Ar-Rahmên Ayad

Les érudits musulmans ont donné plusieurs définitions à la sincérité [el ikhlâs], mais elles sont assez généralement complémentaires et proches les unes des autres. Figurent, parmi ces dernières, les citations suivantes[2]:

– L’imam El Foudayl Ibn ‘Ayyâd -qu’Allâh lui fasse miséricorde- a dit : « Délaisser d’accomplir une œuvre à cause des gens est un acte ostentatoire, et pratiquer une œuvre à cause des gens est un acte d’Association ; or, la sincérité, c’est qu’Allâh te préserve de ces deux choses-là. »

– L’imam Sehl At-Toustariyy -qu’Allâh lui fasse miséricorde- a dit : « Les hommes sagaces ont médité le sens de la sincérité et n’ont trouvé que ceci : c’est que le mouvement de l’individu et son immobilité soient, en secret et en apparence, consacrés à Allâh -Très Haut soit-Il- Seul, et que rien ne s’en mêle, ni âme, ni passion, et ni intérêt mondain ! »

– L’imam Ibn El Qayyim -qu’Allâh lui fasse miséricorde- a dit : « La sincérité, c’est que l’homme détermine et accomplit avec pureté ses paroles, ses actes, sa volonté et son intention qu’il voue à Allâh. C’est cela la religion de l’unicité (Tewhîd), la religion d’Ibrâhîm (Abraham) qu’Allâh a ordonné à tous Ses serviteurs, et dont Il n’accepte aucune autre à part elle ; elle est la vérité de l’islam :

﴿وَمَنْ يَبْتَغِ غَيْرَ الإسلام دِيناً فَلَنْ يُقْبَلَ مِنْهُ وَهُوَ فِي الْآخِرَةِ مِنَ الْخَاسِرِينَ] آل عمران: 85[.

Et quiconque désire une religion autre que l’islam, ne sera point agréé, et il sera, dans l’au-delà, parmi les perdants﴿ Êl ‘Imrân (La Famille d’Imran), v. 85.

C’est la religion d’Ibrâhîm, dont celui qui s’en abstient est donc un des plus sots ! »[3]

Publié par : https://kabyliesounna.com/le-sens-de-la-sincerite-en-islam/

Télécharger le PDF:

Le sens de la sincérité en islam

……………

[1]Tiré de l’ouvrage La sincérité, essence des œuvres pieuses, Aboû Fahîma ‘Abd Ar-Rahmên Ayad, à paraitre aux Éditions science et pratique, Béjaia, Algérie, pp. 5-7, et disponible en ligne sur : https://kabyliesounna.com/la-sincerite-lessence-des-oeuvres-pieuses/

[2]Voir pour ces deux citations At-Tibyên fî êdêb hemelet el Qour’ên : L’éclaircissement des règles d’éthique des mémorisants du Qour’ên, l’Imam An-Nawawî, éd., 1426, Mektebet Ibn ‘Abbês, Égypte.

[3]Lire Ad-Dê’ wa-d-Dawê’ : Le mal et le remède, d’Ibn El Qayyim El Djewziyya, Dâr Ibn El Djewzî, Arabie Saoudite.