نَصِيحَة لِلآباء الذين يهتمون بأمور الدنيا عن الدين 
فَتْوى تَرْبَوِيَّة لسَماحة الشَّيخ الإمام
 عبد العزيز بن عبد الله بن باز 
-رحمه الله تعالى-
تَرجَمَها إلى اللُّغة الفَرَنسِيَّة
أبو فَهِيمة عبد الرَّحمن عياد
Conseil aux parents qui se soucient des affaires mondaines aux dépens de la religion
Fetwa éducative émise par sa Bienveillance, l'Imam
'Abd El 'Azîz Ibn 'Abd Allâh Ibn Bêz
-Puisse Allâh lui accorder sa vaste miséricorde!-
Traduite de l'arabe par
Aboû Fahîma 'Abd Ar-Rahmên Ayad

 

Au Nom d’Allâh, le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux

 

السُّؤال:

إن بعض الآباء لا يهتم بأبنائه من ناحية أمور الدين فمثلا لا يأمرهم بالصلاة ولا بقراءة القرآن ومجالسة الأخيار، ونجده يأمر بالمحافظة على المدارس ويغضب إذا تخلف ابنه عنها، فما هي نصيحتكم يا سماحة الشيخ؟

الجَواب:

نصيحتي للآباء والأعمام والإخوان أن يتقوا الله فيمن تحت أيديهم من الأولاد ويأمروهم بالصلاة إذا بلغوا سبعا ويضربوهم عليها إذا بلغوا عشرا كما صح بذلك الحديث عن النبي صلى الله عليه وسلم أنه قال:  «مروا أبنائكم بالصلاة لسبع واضربوهم عليها لعشر وفرقوا بينهم في المضاجع»، فالواجب على الآباء والأمهات وعلى الإخوان الكبار أن يقوموا على من تحت أيديهم في الصلاة وغيرها ويمنعوهم مما حرم الله، ويلزموهم بما أوجب الله، هذا هو الواجب فهم أمانة عندهم، يقول الله سبحانه: ﴿يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا قُوا أَنْفُسَكُمْ وَأَهْلِيكُمْ نَارًا ]التَّحْريم: 6[، ويقول الله عز وجل:  ﴿وَأْمُرْ أَهْلَكَ بِالصَّلاةِ وَاصْطَبِرْ عَلَيْهَا ]طَهَ: 132[، ويقول عن نبيه ورسوله إسماعيل عليه الصلاة والسلام : ﴿وَاذْكُرْ فِي الْكِتَابِ إِسْمَاعِيلَ إِنَّهُ كَانَ صَادِقَ الْوَعْدِ وَكَانَ رَسُولًا نَبِيًّا*وَكَانَ يَأْمُرُ أَهْلَهُ بِالصَّلاةِ وَالزَّكَاةِ وَكَانَ عِنْدَ رَبِّهِ مَرْضِيًّا]مَرْيَم: 54-55[

 Question:

Certains parents ne se soucient pas de leurs enfants concernant les affaires religieuses. Par exemple, ils ne leur ordonnent pas d’accomplir la salât (prière), ni de lire le Qour’ên, ni de s’asseoir avec les gens de bien. Par ailleurs, on trouve qu’ils ordonnent à leurs enfants d’être assidus à l’école et s’énervent même quand ils s’y absentent. Alors, votre Bienveillance, quel conseil donnerez-vous à ce sujet?

Réponse:

Mon conseil aux parents, aux oncles et aux frères est de craindre pieusement Allâh au sujet des enfants qui sont sous leur responsabilité, de leur ordonner de pratiquer la salât quand ils ont sept ans et de les frapper pour cette cause quand ils ont dix ans [s’ils se refusent à la pratiquer][1], tel que cela est parvenu dans le hadith authentique de la part du Prophète -prière et salut d’Allâh sur lui-, qui a dit : « Ordonnez la salât (prière) à vos enfants à sept ans, et frappez-les [s’ils ne la pratiquent pas][2] à dix ans, et séparez-les dans les couches! » Donc, l’obligation incombant aux pères et mères et aux grands frères, c’est de prendre soin de ceux qui sont sous leur responsabilité concernant la salât et autre; de même que de les empêcher de faire ce qu’Allâh a interdit, et de les astreindre aux pratiques qu’Allâh a rendues obligatoires. C’est bien cela qui est obligatoire, car ces enfants sont un dépôt chez eux. Dans ce sens, Allâh -à Lui la Pureté- dit Ô vous qui avez cru! Préservez vos personnes et vos familles d’un Feu…﴿ At-Tehrîm (L’Interdiction), v. 6; et Il dit également -Puissant et Majestueux soit-Il- Et commande à ta famille la salât, et fais-la avec persévérance!﴿ Tâha, v. 132; et Il dit aussi de Son Prophète et Messager Ismê’îl (Ismaël) -sur lui la prière et le salut- Et mentionne Ismaël, dans le Livre. Il était fidèle à ses promesses; et c’était un Messager et un Prophète. Et il commandait à sa famille la prière et la zakêt (aumône); et il était agréé auprès de son Seigneur.﴿ Meryem (Marie), v. 45-55.

Nous devons donc nous appliquer à l’ordre d’Allâh et Son Messager -qu’Allâh prie sur lui et le salue- ; et nous devons aussi obliger nos femmes et nos enfants à l’obéissance à Allâh et Son Messager concernant la salât et autres, et de les empêcher de tout ce qu’Allâh et Son Messager ont interdit, tel que le fait de rater la salât, de boire le vin, de fumer, d’écouter aux instruments de musique, de fréquenter le gens de mal, et de les obliger à fréquenter les gens de bien.

C’est ainsi qu’il est obligé aux tuteurs de faire avec ceux qui sont sous leur tutelle parmi les garçons et les filles. Et certes, Allâh -Exalté soit-Il- les interrogera sur cela le Jour de la Résurrection, tel qu’Il a dit -Puissance et Majesté à Lui- Par ton Seigneur! Nous les interrogerons tous, sur ce qu’ils œuvraient.﴿ El Hidjr, v. 92-93. Et le Prophète -qu’Allâh prie sur lui et le salue- a dit : «Vous êtes tous responsables, et chacun de vous sera interrogé sur ses sujets: le gouverneur est responsable, et il sera interrogé sur ses sujet; et l’homme est responsable  sur les gens de son foyer et il sera interrogé sur à leur sujet, et la femme est responsable dans le foyer de son époux et elle sera interrogée sur ses sujets, et l’esclave est responsable des biens de son maître et il sera interrogé sur sa responsabilité.»

Source livresque:

Compilation des Fetwas et articles du cheikh Ibn Bêz, vol. 7, p. 184

 

Source de la fetwa en arabe:
https://www.binbaz.org.sa/fatawa/184#ftn1

Articles connexes:

L’éducation des enfants et les bases de leur formation, sur: https://kabyliesounna.com/?p=2374

Principes fondamentaux dans l’éducation des enfants, sur: https://kabyliesounna.com/?p=1037


……………

[1]NDT. Les mots insérés entre les crochets sont un ajout du traducteur. Leur rôle est d’éclaircir la phrase les précédant. Sans cet ajout, la compréhension de la phrase pourrait être ambigüe.

[2]Idem.