La purification des âmes

Par son Éminence, le cheikh

Mouhammed Ibn ‘Oumar Bazmoul

-Qu’Allâh le préserve-

Membre de l’équipe d’enseignement à l’Université d’Oumm El Qorâ

Faculté de la prédication et des fondements de la religion

Département du Livre et de la Sounna

Traduit de l’arabe par

Aboû Fahîma Abd Ar-Rahmên Ayad

 

 

La Louange appartient à Allâh, le Seigneur des mondes. Et que la prière et le salut soient sur le plus noble des Prophètes et Messagers: notre maître Mouhammed, ainsi que sur sa famille et tous ses compagnons.

  1. La signification du terme de purification de l’âme:

Linguistiquement, la purification [zakêt, littéralement: la fructification] signifie le fait qu’une chose accroit et augmente dans un bon état, et qu’elle se parfait. On dit ainsi: zakê ach-chey’ou, quand cette chose a accru.

Et religieusement, c’est la purification de l’âme des mauvais caractères, dont la plus importante est de la purifier du polythéisme, des hérésies et des péchés. Quant à la zakêt des biens, elle est nommée ainsi parce qu’elle les purifie de ce qui en est illicite. Elle est aussi une cause pour les augmenter, les bénir; pour faire abonder leur utilité, et pour également que leur possesseur soit bien guidé dans leur utilisation en les dépensant dans les œuvres d’obéissance.[1]

Sous ce rapport, Ibn Qayyim El Djewziyya -qu’Allâh lui fasse miséricorde- a dit : « Allâh -Très-Haut soit-Il- énonce Prélève de leurs biens une aumône par laquelle tu les purifies et les bénis.﴿ At-Tewba (Le Repentir), V. 103; Il a ainsi réuni ces deux choses: la purification et la zakêt (ici bénédiction et fructification), car l’une implique l’autre. En effet, l’impureté des turpitudes et des péchés dans le cœur est pareille aux mauvais liquides qui se trouvent dans le corps, et aux [mauvaises] amarantes (genre de plante) qui poussent avec ce qu’on cultive, et aux déchets qui se mélangent à l’or, à l’argent, au cuivre et au fer. Car, tout comme le corps, qui, une fois vidé des liquides nocifs, sa force naturelle sera libérée et assouplie et cela lui permettra de faire ses fonctions sans aucune difficulté. Ainsi, le corps accroîtra aisément. Le cœur, lui aussi, une fois délivré des péchés par le repentir, il se sera vidé de son impureté, et cela lui donnera un élan pour accomplir le bien. Ce qui, dans un tel cas, lui permettra de se reposer des matières corrompues [qui l’attire vers le mal], et se fructifiera, se fortifiera et se consolidera tout en s’installant sur le trône de sa royauté en donnant efficience à sa gouvernance sur tous ses sujets (les autres organes), qui lui voueront écoute et obéissance. Il n’est alors pas de moyen pour le faire fructifier sans passer, d’abord, par sa purification, tel qu’Allâh -Très-Haut- a dit Dis aux croyants de baisser leurs regards et de garder leur chasteté. C’est plus pur pour eux. Allâh est, certes, parfaitement Connaisseur de ce qu’ils font.﴿ An-Noûr (La Lumière), V. 30; Il a ainsi disposé que la purification soit postérieure au fait de baisser le regard et de préserver le sexe [en ne commettant aucun acte sexuel illicite].

La visée dans tout cela est que la fructification du cœur dépend de sa purification, au même titre que l’épanouissement du corps dépend du fait de le vider des liquides nocifs. Allâh -qu’Il soit Très-Haut- a dit Et n’eussent été la grâce d’Allâh envers vous et Sa miséricorde, nul d’entre vous n’aurait jamais été pur. Mais Allâh purifie qui Il veut. Et Allâh est Audient et Omniscient.﴿ An-Noûr (La Lumière), V. 21. En fait, Allâh -Exalté soit-Il- a mentionné cela juste après avoir interdit la fornication, l’accusation d’avoir commis la turpitude [el qadhf [2]] et le mariage avec une fornicatrice. Ce qui indique que la purification consiste à éviter ces choses.

Et il y a également Sa Parole -Très-Haut soit-Il- Si vous n’y trouvez personne, alors n’y entrez pas avant que permission ne vous soit donnée. Et si on vous dit: “Retournez”, eh bien, retournez. Cela est plus pur pour vous.﴿ An-Noûr (La Lumière), V. 28; car quand on demande à des visiteurs de repartir, afin qu’ils n’aperçoivent pas ce que le propriétaire de la maison n’en a pas envie, cela est en fait plus pur pour eux, tout comme le fait de détourner le regard et de le baisser est plus pur pour celui qui le fait.

Allâh -qu’Il soit Très-Haut- a aussi dit A réussit, certes, celui qui se purifie●, et se rappelle le Nom de son Seigneur, puis célèbre la salât﴿ El A’lâ (Le Très-Haut), V. 14-15; et Il a également dit en citant Moûcê (Moïse) -sur lui le salut- concernant son allocution avec Fir’ewn (Pharaon) Puis dis-lui:”Voudrais-tu te purifier”?﴿ An-Nêzi’êt (Les Anges Qui Arrachent Les Âmes), V. 18; et Il a dit aussi Et malheur aux Associateurs●, qui n’acquittent pas la zakêt﴿ Foussilat (Les Versets Détaillés), V. 6-7. Au fait, la majorité des exégètes parmi les prédécesseurs et ceux qui sont venus après ont dit que la zakêt, désignée ici, est l’unicité d’Allâh (Tewhîd), qui est l’attestation lê ilêha illa Allâh, signifiant nul n’est digne d’être adoré si ce n’est Allâh. C’est la foi par laquelle se purifie le cœur, car elle consiste à nier la divinité de toutes les choses hormis le Vrai: Allâh, en les excluant du cœur, et cela même constitue sa purification; mais aussi à confirmer Sa divinité à Lui [Seul], -Exalté soit-Il-, qui, celle-ci même est l’origine de toute fructification et accroissement. Car, en effet, la fructification, même si elle a pour base l’accroissement, l’augmentation et la bénédiction, toutefois elle ne se concrétise que par l’élimination du mal. C’est pourquoi, d’ailleurs, la fructification comporte les deux choses en même temps (la purification et l’accroissement). Ainsi, le Tewhîd (Unicité) est l’origine de la fructification des cœurs et des âmes, étant donné que celle-ci désigne rendre une chose purifiée et accrue, soit dans son essence soit dans le fait d’y croire et d’en informer, comme le fait de dire par exemple: Je juge untel juste ou pervers, quand je le considère l’être d’après son apparence, ou selon sa croyance et ce qu’on informe de lui. »[3]

Des propos appuyant ce sens sont également parvenus de la part des prédécesseurs dans leur commentaire de Sa Parole -Très-Haut soit-Il- A réussit, certes, celui qui la purifie (son âme) ● Et est perdu, certes, celui qui la corrompt.﴿ Ach-Chams (Le Soleil), V. 10-11; Qatêda a dit: cela veut dire qu’il la purifie des mauvais traits de caractère et des vices. Aussi, d’autres paroles similaires ont été rapportées de la part de Moudjêhid, ‘Ikrima et Sa’îd Ibn Djoubeyr; et ainsi de même pour Sa Parole -qu’Il soit Très-Haut- A réussit, certes, celui qui se purifie●, et se rappelle le Nom de son Seigneur, puis célèbre la salât﴿ El A’lâ (Le Très-Haut), V. 14-15.

Quant à Sa Parole Et est perdu, certes, celui qui la corrompt.﴿ Cela veut dire qu’il a altéré son âme, et l’a rouillée et rabaissée en la privant de guidée au point de se livrer à outrance aux péchés et d’abandonner l’obéissance à Allâh -Tout-Puissant-.

Ce qui est en fait désigné par tout cela est que la fructification de l’âme, c’est de la purifier de la souillure du chirk (Association, polythéisme) et de la mécréance, ainsi que du fardeau de la désobéissance et du péché.

Et Allâh -Très-Haut- a dit Ceux qui évitent les grands péchés ainsi que les turpitudes et [qui ne commettent] que des fautes légères. Certes, le pardon de ton Seigneur est immense. C’est Lui qui vous connaît le mieux quand Il vous a produits de terre, et aussi quand vous étiez des embryons dans les ventres de vos mères. Ne vantez pas vous-mêmes votre pureté; c’est Lui qui connaît mieux ceux qui [Le] craignent.﴿ An-Nedjm (L’Étoile), V. 32. Ainsi, Son Dire Ne vantez pas vous-mêmes votre pureté; c’est Lui qui connaît mieux ceux qui [Le] craignent.﴿ veut dire :n’informez pas de la pureté de vos âmes en disant: nous sommes purs et pieux, et nous craignons pieusement Allâh. C’est pourquoi, juste peu après, Allâh a dit N’as-tu pas vu ceux-là qui se déclarent purs? Mais c’est Allâh qui purifie qui Il veut; et ils ne seront point lésés, fût-ce d’un brin de noyau de datte.﴿ An-Nicê’ (Les Femmes), V. 49.

  1. L’importance de la purification de l’âme:

            L’importance de la pureté des cœurs et de la purification des âmes est indiquée par ce qui suit:

  1. Le fait qu’Allâh -Tout-Puissant- ait disposé que la purification soit la visée de la Mission du Messager -prière et salut sur lui-. En effet, Allâh -qu’Il soit Très-Haut- a dit Notre Seigneur! Envoie l’un des leurs comme Messager parmi eux, pour leur réciter Tes versets, leur enseigner le Livre (le Qour’ên) et la Sagesse (la Sounna), et les purifier. Car c’est Toi certes le Puissant, le Sage!﴿ El Baqara (La Vache), V. 129.

Et Il a dit aussi -Très-Haut soit-Il- Ainsi, Nous avons envoyé un Messager de chez vous qui vous récite Nos versets, vous purifie, vous enseigne le Livre (le Qour’ên) et la Sagesse (la Sounna) et vous enseigne ce que vous ne saviez pas.﴿ El Baqara (La Vache), V. 151.

Et Il a aussi dit -Très-Haut soit-Il- Allâh a très certainement fait faveur aux croyants lorsqu’Il a envoyé chez eux un Messager de parmi eux-mêmes, qui leur récite Ses versets, les purifie et leur enseigne le Livre (le Qour’ên) et la Sagesse (la Sounna), bien qu’ils fussent auparavant dans un égarement évident.﴿ Êl ‘Imrân (La Famille d’Imran), V. 164.

Et Il a également dit C’est Lui qui a envoyé à des gens sans Livre (les Arabes) un Messager des leurs qui leur récite Ses versets, les purifie et leur enseigne le Livre (le Qour’ên) et la Sagesse (la Sounna), bien qu’ils étaient auparavant dans un égarement évident.﴿ El Djoumou’a (Le Vendredi), V. 2.

De plus, le Prophète -prière et salut sut lui- a dit, d’après ce qui nous a été parvenu de la part d’Aboû Houreyra -qu’Allâh l’agrée- : « Je ne suis envoyé que pour parfaire les bons caractères! » Rapporté par Ahmed, et aussi par El Boukhârî dans El Adeb El Moufrad, et El Beyhaqî dans Chou’eb El Îmên avec cette formule : « Je ne suis envoyé que pour parfaire les doués des bons caractères! », et également avec une troisième formule : « Je ne suis envoyé que pour parfaire les nobles caractères! », qui est rapportée par El Beyhaqî dans As-Sounan El Koubrâ et aussi dans le Mousned d’Ach-Chihêb.

  1. Le fait également qu’Allâh ait décrit ceux qui ne suivent pas les Prophètes et qui désobéissent à Ses ordres comme étant frustrés de cette purification le Jour de la Résurrection Le Jour où ni les biens, ni les enfants ne seront d’aucune utilité●, sauf celui qui vient à Allâh avec un cœur sain.﴿ Ach-Chou’arâ’ (Les Poètes), V. 88-89. Et Allâh -Très-Haut- a dit Ceux qui cachent ce qu’Allâh a fait descendre du Livre[4] et le vendent à vil prix, ceux-là ne s’emplissent le ventre que de Feu. Allâh ne leur adressera pas la Parole, au Jour de la Résurrection, et ne les purifiera pas. Et il y aura pour eux un douloureux châtiment.﴿ El Baqara (La Vache), V. 174.
  2. Le fait aussi qu’Allâh ait mis dans les raisons de la législation la purification du cœur et de l’âme, tel que cela est stipulé comme dans Sa Parole -qu’Il soit Très-Haut- Et quand vous divorcez d’avec vos épouses, et que leur délai approche, alors ne les empêchez pas[5] de renouer avec leurs époux, s’ils s’agréent l’un l’autre, et conformément à la bienséance. Voilà à quoi est exhorté celui d’entre vous qui croit en Allâh et au Jour dernier. Ceci est plus décent et plus pur pour vous. Et Allâh sait, alors que vous ne savez pas.﴿ El Baqara (La Vache), V. 232; et comme aussi Sa Parole Prélève de leurs biens une aumône par laquelle tu les purifies et les bénis, et prie pour eux. Ta prière est une quiétude pour eux. Et Allâh est Audient et Omniscient.﴿ At-Tewba (Le Repentir), V. 103; et également Sa Parole Dis aux croyants de baisser leurs regards et de garder leur chasteté. C’est plus pur pour eux. Allâh est, certes, parfaitement Connaisseur de ce qu’ils font.﴿ An-Noûr (La Lumière), V. 30.
  3. Et aussi le fait que la purification de l’âme constitue une protection contre les pas du diable; Allâh -Très-Haut soit-Il- a dit Ô vous qui avez cru! Ne suivez pas les pas du Diable. Quiconque suit les pas du Diable, [sachez que] celui-ci ordonne la turpitude et le blâmable. Et n’eussent été la grâce d’Allâh envers vous et Sa miséricorde, nul d’entre vous n’aurait jamais été pur. Mais Allâh purifie qui Il veut. Et Allâh est Audient et Omniscient.﴿ An-Noûr (La Lumière), V. 21.
  4. Aussi le fait que dans la purification de l’âme se trouve une vie pour le cœur, une préservation contre les tentations et la passion. Dans ce sens, un hadith, chez Mouslim, dans son Sahîh, nous est parvenu de Houdheyfa -qu’Allâh l’agrée- informant que le Messager d’Allâh -prière et salut sur lui- a dit : « Les tentations s’exposent aux cœurs telles les pailles d’une natte, paille après paille. Chaque cœur ayant accepté ces tentations sera marqué d’un point noir. Et chaque cœur les ayant réfutées sera marqué d’un point blanc. Ainsi ces cœurs se transformeront à un de deux cœurs: un cœur blanc d’une blancheur pure et éclatante, aucune tentation ne lui nuira plus tant que les cieux et la terre existent; et un cœur noir terne, tel un verre renversé; il ne connaît pas le bien et ne réfute pas le mal, sauf ce que sa passion lui inspire ».

III. Par quoi se réalise la purification de l’âme?

            La purification de l’âme se concrétise par le fait de connaître Allâh, de connaître Ses prescriptions et Ses interdictions; et par également le fait de motiver l’âme à obéir à Allâh, à Le connaître, à vénérer Sa religion et à faire les œuvres de bien.

Le moyen pour se purifier consiste en deux bases sur lesquelles la religion est édifiée, à savoir:

De n’adorer qu’Allâh seul.

De ne L’adorer que par ce qu’Il a légiféré.

Cela est éclairé par le fait que la fructification de l’âme est sa purification de la souillure de l’Association, de l’athéisme et de la charge des péchés, et ceci recouvre en fait la voie du succès éternel, et Bienheureux sont certes les croyants﴿ El Mou’minoûn (Les Croyants), V. 1 et Réussit, certes, celui qui se purifie﴿ El A’lâ (Le Très-Haut), V. 14; et A réussit, certes, celui qui la purifie﴿ Ach-Chams (Le Soleil), V. 9. Le chemin de la réussite se fraie aussi par la crainte pieuse d’Allâh -qu’Il soit Très-Haut- Tel est le commandement d’Allâh qu’Il a fait descendre vers vous. Quiconque craint Allâh, Il lui efface ses fautes et lui accorde une grosse récompense﴿ At-Talâq (Le Divorce), V. 5.

 

Articles connexes:

« La purification du cœur », sur : https://kabyliesounna.com/?p=549

« Comment réformer mon cœur », sur : https://kabyliesounna.com/?p=137

« L’esprit chevaleresque », sur : https://kabyliesounna.com/?p=2070

…………………..

[1] Ce sont des propos d’Ibn Kathîr dans son Exégèse, au début de son commentaire de la sourate (Foussilat: Les versets Détaillés).

[2] El qadhf est le fait d’accuser une personne d’avoir commis la fornication, l’adultère ou la sodomie homosexuelle sans produire quatre témoins attestant son acte. Note du traducteur.

[3] Ces propos d’Ibn El Qayyim sont tirés de son livre Ighâthet El-Lehfên.

[4] Du livre: tous les Livres célestes révélés par Allâh à Ses Prophètes. Cf. L’exégèse du cheikh As-Se’dî qu’Allâh lui fasse miséricorde- NDT.

[5] L’ordre ici est adressé aux parents de l’épouse. Cf. La traduction des ses du Qour’ên de Mouhammad Hamidallah. NDT.