هل الدعاء يرد القضاء؟

L’invocation rejette-t-elle le Destin ? فتوى عقديّة لصاحب السّماحة الشّيخ العلّامة عبد العزيز بن عبد الله بن باز

-رحمه الله تعالى-

ترجمها إلى اللّغة الفرنسيّة

أبو فهيمة عبد الرّحمن عيّاد البجائي

Fetwa confessionnelle de sa Bienveillance l’érudit, cheikh

‘Abd El Azîz Ibn ‘Abd Allâh Ibn Bêz

-qu’Allâh lui fasse miséricorde-

Traduite de l’arabe par

Aboû Fahîma ‘Abd Ar-Rahmên Ayad El Bidjê’î

السؤال:

هل صح ما قيل أن الدعاء يغير القدر أو القضاء؟ أي أنه عندما يوجد الطفل يكتب الملك له في الكتاب أشقي هو أم سعيد، هل إذا كان شقيًّا يغير الدعاء الشقاء إلى سعادة؟

الجواب:

ظاهر النصوص أن الشقاوة والسعادة أمر محكم من الله عز وجل، ليس فيه تغيير، والآجال: أجل الموت، والأرزاق ونحو ذلك كلها محكمة، ولكن هناك قدر معلق على أشياء يفعلها العبد سبق في علم الله أنه يفعلها.

فالقدر المعلق على شيء، على بر والديه وعلى صلة رحمه أو على فعله كذا يوجد عند وجود الفعل من الشخص، فهناك أشياء معلقة أقدار معلقة على أشياء يفعلها الإنسان فالله يعلم كل شيء سبحانه وتعالى لا تخفى عليه خافية، قد جعل البر من أسباب زيادة العمر وصلة الرحم، كذلك وجعل المعاصي والسيئات من أسباب نزع البركة ومن أسباب قصر الأعمار إلى غير ذلك.

فالحاصل: أن هناك أقدار معلقة توجد بأسبابها ومعلقة عليها، وهناك أقدار محكمة ليس فيها تغيير لا تغير بالدعاء ولا بغير الدعاء كالشقاوة والسعادة والآجال المضروبة والمحكمة إلى غير ذلك.

وذهب بعض أهل العلم إلى أن كل شيء يمكن تغييره لأن الله قال((يَمْحُو اللّهُ مَا يَشَاءُ وَيُثْبِتُ وَعِندَهُ أُمُّ الْكِتَابِ)) [الرعد: 39]، وأن الله جل وعلا أمر بالدعاء، وشرع الأسباب، وعلق ما يشاء على ما يشاء سبحانه وتعالى، علق الشقاوة على شيء، والسعادة على شيء، وهو حكيم عليم يعلم ما يصير إليه أمر العبد.

فإذا اجتهد في طاعة الله وسأل ربه … من الشقاوة إلى السعادة أن هذا قد يقع، ويكون القدر ليس محتمًا بل معلق، فيروى عن بعض السلف وعن عمر أيضاً أنه كان يقول: “اللهم إن كنت كتبتني شقيًّا فاكتبني سعيدًا” هذا قاله جماعة من أهل العلم.

والمشهور عند أهل العلم والأكثرين: الأول، وأن الشقاوة والسعادة والآجال مفروغ منها، وهذا يدل عليه الحديث الصحيح حديث علي -رضي الله عنه وأرضاه- أنهم سألوا – الصحابة- قالوا: )يا رسول الله  هذا الذي نعمل أهو في أمر قد مضى وفرغ منه أو في أمر مستقبل؟( قال: (بل في أمر قد فرغ ومضى وفرغ منه) قالوا: (يا رسول الله ففيم العمل؟) قال(اعملوا فكل ميسر لما خلق له، أما أهل السعادة فييسرون لعمل أهل السعادة، وأما أهل الشقاوة فييسرون لعمل أهل الشقاوة) ثم قرأ النبي ﷺ((فَأَمَّا مَن أَعْطَى وَاتَّقَى ۝ وَصَدَّقَ بِالْحُسْنَى ۝ فَسَنُيَسِّرُهُ لِلْيُسْرَى ۝ وَأَمَّا مَن بَخِلَ وَاسْتَغْنَى ۝ وَكَذَّبَ بِالْحُسْنَى ۝ فَسَنُيَسِّرُهُ لِلْعُسْرَى)) ]الليل:5-10.[

والصواب: هو قول الأكثرين، وأن الأشياء المقدرة مضى بها علم الله، وفرغ منها علم الله سبحانه وتعالى، هذه لا تغير؛ ولكن الله جل وعلا يوفق العباد لأسباب توصلهم إلى ما قدر لهم، توصل السعيد إلى السعادة، وتوصل الشقي إلى الشقاوة، ولا حول ولا قوة إلا بالله كل ميسر لما خلق له.

السؤال: الدعاء هذا عن عمر أم عن ولده؟

الجواب: الذي أذكره أنه يروى عن عمر

السؤالالحديث الذي ورد عن النبي عليه الصلاة والسلام (اللهم يا مقلب القلوب) ….. وأن )قلوب العباد بين أصبعين من أصابع الرحمن(؟

الجوابهذا ما ينافي… ما سبق به علمه سبحانه، هو مقلب القلوب على ما سبق به علمه.

السؤاليا شيخ ما في حديث يقول: أن البلاء والدعاء يتعالجان بين السماء والأرض؟
الجواب: بلى
السؤالصحيح هذا الحديث؟

الجواب: جيد نعم، لكن لا ينافي ما سبق به علم الله، كل يوفق لما قدر له.

المصدر:

https://binbaz.org.sa/fatwas/997/

Question :

Est-il authentique ce que l’on dit que l’invocation change le Destin ou la Détermination ? C’est-à-dire, une fois l’enfant est créé (dans le ventre de sa mère) et que l’Ange lui inscrit dans l’Écriture qu’il sera bienheureux ou damné, est-ce que quand il est [destiné à être] damné, l’invocation changera la damnation en félicité ?

Réponse :

La littéralité des Textes stipule que la damnation et la félicité sont une affaire tranchée par Allâh -Puissant et Majestueux soit-Il-. Elle n’est pas sujette au changement.

Et, les termes, le terme de la mort de même que les subsistances et autres, sont tous tranchés. Mais il y a un Destin subordonné à des choses que le serviteur fait. Il est précédé dans l’Omniscience d’Allâh qu’il les fera.

Ainsi, le Destin subordonné à quelque chose, telle que la piété filiale, la préservation des liens familiaux, ou subordonné à un autre acte, ce Destin prend existence suite à l’existence de l’acte, que la personne accomplit.

Il y a donc des choses subordonnées, des Destins subordonnés à certaines choses que l’homme réalise. Et Allâh sait tout -Exalté et Très-Haut soit-Il-. Rien ne lui échappe. Il a fait que la bienfaisance soit parmi les causes de l’allongement de la vie, ainsi que la préservation des liens familiaux. Et Il a en contrepartie fait que les désobéissances et les péchés soient parmi les causes ôtant la bénédiction et raccourcissant la vie, et ainsi de suite.

En somme, il y a des Destins subordonnés. Ils existent par leurs causes auxquelles ils sont liés. Et il y a également des Destins qui sont tranchés, qui ne changent pas. Ils ne changent pas par l’invocation, ni d’ailleurs par autres chose que l’invocation, tels que la damnation et la félicité et les termes fixés et tranchés et autres.

Or, certains gens de science ont adopté que toute chose est susceptible d’être changée, parce qu’Allâh a dit : ((Allâh efface ou confirme ce qu’Il veut et l’Écriture primordiale est auprès de Lui.)) Ar-Ra‘d (Le Tonnerre), v. 39 ; et qu’Allâh -Majestueux et Très-Haut- a ordonné de L’invoquer, et Il a aussi légiféré les causes et subordonné ce qu’Il à ce qu’Il veut -Exalté et Très-Haut soit-Il-. Il a subordonné la damnation à quelque chose et la félicité à autre chose. Et Il est certes Sage et Omniscient. Il sait ce qu’il adviendra du serviteur.

Ainsi quand celui-ci s’évertue dans l’obéissance à Allâh et invoque son Seigneur… de la damnation à la félicité. Ceci peut en fait arriver. Ce qui fait que le Destin ne soit pas fatal, mais subordonné. On rapporte au fait d’après certains prédécesseurs et d’après aussi ‘Oumar qu’il disait : « Ô Allâh, si Tu as inscrit que je serai damné, inscris que je serai bienheureux ! » Ceci est énoncé par un groupe de gens de science.

Toutefois, ce qui est notoire auprès de la majorité des gens de science est le premier, et que la damnation et la félicité et les termes sont exécutés par avance. Cela est en effet indiqué par le hadith authentique, hadith de ‘Alî -qu’Allâh l’agrée et le satisfasse-, que les compagnons ont posé cette question : « Ô Messager d’Allâh ! Ce que nous faisons, est-ce une chose qui est déjà passée et exécutée ou une chose future ? » Il dit : « C’est plutôt une chose qui est déjà passée et exécutée. » Ils disent : « Ô Messager d’Allâh, alors dans quoi consiste l’œuvre ? »  Il dit : « Œuvrez, car chacun est facilité à ce dont il est créé. Ainsi les gens bienheureux seront facilités à faire les œuvres des gens bienheureux ; et les gens damnés seront facilités à faire les œuvres des gens damnés. » Puis il récita -qu’Allâh prie sur lui et le salue- : ((Celui qui donne et craint (Allâh), et déclare véridique la plus belle récompense, Nous lui faciliterons la voie au plus grand bonheur. Et quant à celui qui est avare, se dispense (de l’adoration d’Allâh), et traite de mensonge la plus belle récompense, Nous lui faciliterons la voie de la plus grande difficulté.)) El-Lèyl (La Nuit), v. 110.

Cependant, la justesse est dans la parole de la majorité. C’est que les choses prédestinées sont déjà passées dans l’Omniscience d’Allâh -Exalté et Très-Haut-. Celles-ci ne changent pas. Mais Allâh -Puissant et Majestueux- accorde aux gens la facilité pour arriver à des causes qui les feront parvenir à ce qui leur est prédestiné. Elles font parvenir le bienheureux à la félicité et le damné à la damnation, et il n’y a de puissance ni de force que par Allâh. Chacun est facilité à ce dont il est créé.

Question : L’invocation précitée est rapportée ’après ‘Oumar ou son fils ?

Réponse : Ce dont je me souviens, est qu’on la rapporte d’après ‘Oumar.

Question : Le hadith rapporté du Prophète -qu’Allâh prie sur lui et le salue- : « Ô Allâh, ô tourneur des cœurs… » et aussi : « Les cœurs des serviteurs sont entre deux des Doigts du Tout-Miséricordieux… » ?

Réponse : Cela ne s’oppose pas avec ce qui précède… Ce dont son Omniscience a précédé -qu’Il soit Exalté-. Il est Celui qui tourne les cœurs selon ce dont Son Omniscience a précédé.

Question : Ô cheikh, n’y a-t-il pas un hadith énonçant que : « la calamité et l’invocation se poussent l’une contre l’autre entre le ciel et la terre. » ?

Réponse : Si !

Question : Ce hadith est authentique ?

Réponse : Oui, il est très bon. Mais il ne s’oppose pas à ce dont l’Omniscience d’Allâh a précédé. Chacun sera facilité à ce qu’il lui est prédestiné.

Texte source en arabe sur : https://binbaz.org.sa/fatwas/997/

Publié par : https://kabyliesounna.com/?p=3872

Textes connexes : 

Le mérite de l’invocation et quand est-ce…, sur : https://kabyliesounna.com/?p=3886

La manière de placer sa confiance en Allâh, sur : https://kabyliesounna.com/?p=2123

Quel est le mérite de l’invocation dans la vie…, sur : https://kabyliesounna.com/?p=3879