قراءة القرآن بالتدبُّر أصل صلاح القلب

Lire le Qour’ên avec méditation est la base de la réforme du cœur

قال الإمام ابن القيم -رحمه الله تعالى-:

” لو علم الناس ما في قراءة القرآن بالتدبر لاشتغلوا بها عن كل ما سواها، فإذا قرأه بتفكر حتى مرّ بآية وهو محتاج إليها في شفاء قلبه كررها ولو مائة مرة، ولو ليلة، فقراءة آية بتفكر وتفهم خير من قراءة ختمة بغير تدبر وتفهم، وأنفع للقلب وأدعى إلى حصول الإيمان وذوق حلاوة القرآن.

وهذه كانت عادة السلف يردد أحدهم الآية إلى الصباح وقد ثبت عن النبي أنه قام بآية يرددها حتى الصباح وهي قوله تعالى: (إن تعذبهم فإنهم عبادك وإن تغفر لهم فإنك أنت العزيز الحكيم)؛ فقراءة الْقُرْآن بالتفكر هِيَ أصل صَلَاح الْقلب، وَلِهَذَا قَالَ ابْن مَسْعُود:”لاتهذوا الْقُرْآن هذَّ الشّعْر وَلَا تنثروه نثر الدقل وقفُوا عِنْد عجائبه وحركوا بِهِ الْقُلُوب لَا يكن هم أحدكم آخر السُّورَة ” .

مفتاح دار السعادة: 1/187.

L’Imam Ibn El Qayyim -qu’Allâh lui fasse miséricorde- a dit :

« Si les gens savaient ce qu’il y a dans la lecture du Qour’ên avec méditation, ils se seraient occupés d’elle au lieu de toute autre chose. Ainsi quand le lecteur le lit avec réflexion ferme jusqu’à ce qu’il arrive à un verset dont il a besoin pour la guérison de son cœur, il fait en sorte de le répéter même cent fois, voire même durant toute la nuit. Car en fait, lire un seul verset avec réflexion ferme et bonne compréhension, est meilleur que de parachever la lecture du Qour’ên sans méditation ni bonne compréhension. Ceci est aussi plus bénéfique pour le cœur est plus à même d’acquérir une forte foi et de goutter à la douceur du Qour’ên.

Et ainsi était l’habitude des prédécesseurs, l’un d’eux répétait le même verset jusqu’au matin. Il est en effet attesté que le Prophète a accompli une fois la prière nocturne en récitant un seul verset qu’il répétait jusqu’au matin ; il s’agit de Sa Parole Très-Haut soit-Il : (Si Tu les châties, ils sont Tes serviteurs ; et si Tu leur pardonnes, c’est Toi le Puissant, le Sage) El Mê’ida (La Table), v. 118. La lecture du Qour’ên avec réflexion ferme est la base de la réforme du cœur. C’est pourquoi d’ailleurs Ibn Mes‘oûd a dit : ‘’Ne lisez pas le Qour’ên avec précipitation (sans réflexion ni méditation), tel que l’on fait avec la poésie ; et ne le lisez pas en produisant des bruits comme si on dispersait des dattes dures ou de mauvaises qualité faisant du bruit ; et arrêtez-vous pour méditer ses sens extraordinaires ; et faites en trembler les cœurs ; Et que votre souci ne soit pas porté à atteindre la fin de la sourate !’’ »

La Clé de la Maison du Bonheur, vol. 1, p. 187.

Publié par : https://kabyliesounna.com/قراءة-القرآن-بالتدبُّر-أصل-صلاح-القلب-li/

Télécharger le PDF:

قراءة القرآن-Lire le Qour’ên