La purification du cœur

La purification du cœur
Dû à la plume de l’Imam, l’érudit
Ibn Radjb El Hanbalî
-Qu’Allâh lui fasse miséricorde-

Extrait de son livre Condamner la dureté du cœur, pp. 23-25.

Traduit de l'arabe par :
 Aboû Fahîma ‘Abd Ar-Rahmên Ayad

 

[Au Nom d’Allâh, Le Tout-Miséricordieux, Le Très-Miséricordieux]

[Toutes les louanges sont à Allâh ; et que la prière et le salut soient sur Son Prophète Mouhammed, sa famille et tous ses compagnons, cela dit :]

Et il ne nous échappe pas d’attirer l’attention sur un très grand fondement, à savoir le fait d’avoir un cœur sain. Car c’en est sans aucun doute ce qui profitera au serviteur lorsqu’il rencontrera son Seigneur -Puissance et Majesté à Lui- Le jour où ni les biens, ni les enfants ne seront d’aucune utilité, • sauf celui qui vient à Allâh avec un cœur sain.﴿ Ach-Chou‘arâ’ (Les Poètes), v. 88-89. De plus, c’est la résipiscence (retour du cœur vers Allâh : inêbètou-l-qalbi) qui rapporte à son auteur la récompense du Paradis, par la permission d’Allâh, tel qu’Allâh -Très-Haut- a dit La Paradis sera rapproché à proximité des pieux • « Voilà ce qui vous a été promis, ainsi qu’à tout homme plein de résipiscence et respectueux [des prescriptions divines], • qui redoute le Tout-Miséricordieux bien qu’il ne Le voit pas, et qui vient vers Lui avec un cœur porté à l’obéissance. • Entrez-y en toute sécurité ». Voilà le Jour de l’éternité ! Il y aura là pour eux tout ce qu’ils voudront. Et auprès de Nous, il y a davantage encore.[1]﴿ Qâf, v. 31-35.

Le fait que le cœur soit sain exige qu’il soit exempt des croyances corrompues, des propensions nulles, de pencher et de s’adonner aux désirs du bas monde et à ses délices. Que le cœur soit sain, implique qu’il soit également indemne d’ignorance, et des mauvais caractères[2] ; car, il est un cœur qui se rend à son Seigneur, qui est paisible envers Lui, qui se dirige et se soumet à Allâh, Le Seigneur de l’univers. C’est un cœur qui n’est pas dévié [de l’obéissance à Allâh] par l’amour des plaisirs envers les épouses et les enfants, et les trésors thésaurisés d’or et d’argent, des chevaux marqués, du bétail et des champs. C’est un cœur non préoccupé par les biens et la progéniture de donner le culte à son seigneur et de se remettre à Lui. C’est un cœur modelé par la crainte d’Allâh, et scrupuleux sous l’effet du rappel d’Allâh.

Ainsi, ce qui importe n’est pas seulement d’avoir un corps et des habits propres ; mais il faut tout aussi avoir un  cœur sain et réformé. Car c’est de toute évidence avec la réforme du cœur que tout le corps soit réformé, tel que le Prophète -prière et salut sur lui- a dit : « Le licite est clair, et l’illicite est aussi claire. Entre les deux se trouvent des choses ambigües que beaucoup de gens ne connaissent pas. Celui qui s’éloigne de ces ambigüités aura certes préservé sa religion et son honneur; et celui qui y tombe, sera tel un berger, qui,  pâturant son bétail aux limites terriennes d’un autre propriétaire, risque de les outrepasser. Certes, chaque propriétaire possède ses propres limites; et certes, les limites d’Allâh sur Sa terre sont ses interdits; et certes, il y a dans le corps de l’homme un morceau de chaire, quand il est réformée, tout le corps sera réformé: c’est le cœur. »[3]

Et c’est aussi le cœur qu’Allâh regarde (considère). En effet, Allâh -Exalté et Très-Haut soit-Il- regarde les cœurs et les œuvres [des hommes], et non leurs physionomies et leurs corps, tel que le Messager d’Allâh -prière et salut d’Allâh sur lui- a dit : « Certes Allâh ne regarde pas vos physionomies et vos biens, mais Il regarde vos cœurs et vos œuvres. »[4]

L’affaire des cœurs est remise à Allâh -Exalté et Très-Haut soit-Il-. C’est Lui seul qui en est connaisseur, et c’est Lui seul qui sait ce qui est secret et invisible. Il et est en connaissance de ce qui est notoire et de ce qui est confidentiel. Il incombe donc de purifier les cœurs et de faire disparaitre la souillure des péchés qui s’y est installée. Et cela implique bien entendu de clarifier les causes de la corruption des cœurs, afin que l’homme puisse en purifier son cœur, et nettoyer son âme de leurs effets.

Articles connexes :

« La purification des âmes », sur: http://kabyliesounna.com/?p=278

«Comment réformer mon cœur», sur: http://kabyliesounna.com/?p=137

« Le mauvais comportement », sur: http://kabyliesounna.com/?p=282

…………………………………..

[1]Note du traducteur. Le cheikh érudit Ibn ‘Outheymîn -qu’Allâh lui fasse miséricorde- a dit au sujet de ce verset Et auprès de Nous, il y a davantage encore.﴿ Cela veut dire : « Nous leur accorderons des bienfaits bien au-dessus de ce dont ils ont envie et de ce qu’ils souhaitent. Fait partie de ces dons augmentés, le fait de regarder le Visage d’Allâh -Puissance et Majesté à Lui-. C’est pourquoi, le cheikh de l’islam Ibn Teymiyya -qu’Allâh lui fasse miséricorde-, ainsi que d’autres parmi les gens de science, ont argumenté par ce verset la confirmation de voir Allâh -Puissance et Majesté à Lui- et ont dit :’Ce verset Il y aura là pour eux tout ce qu’ils voudront. Et auprès de Nous, il y a davantage encore﴿ est pareil que son autre Parole -Très-Haut soit-Il- À ceux qui agissent en bien est réservée la meilleure récompense et même davantage.﴿ Yoûnous (Jonas), v. 26′ ; nous prions Allâh -Très-Haut- que nous soyons parmi eux, et qu’Il nous pourvoit de la vision de Son Noble Visage, dans les Jardins du Délice (le Paradis), [êmîn !] ». Exégèse de la sourate El Houdjourâte (Les Chambres), de son Éminence, le cheikh El Outheymîn -qu’Allâh lui accorde Sa miséricorde-, disponible en arabe sur : http://shamela.ws/browse.php/book-21805/page-102 Et concernant le second verset, un hadith authentique en fait l’exégèse: D’après Soheyb Ar-Roûmî, le Prophète -prière et salut d’Allâh sur lui- a dit :« Quand les gens du Paradis entreront au Paradis, Allâh -Béni et Très-Haut- dira:  » Voudrez-vous quelque chose d’autre que Je vous donnerez davantage? » Ainsi ils diront:  » N’as-Tu pas blanchi nos visages? Ne nous as-tu pas fait entrer au Paradis et sauvé de l’Enfer? » Ainsi Allâh ôtera le Voile, et ils n’auront jamais eu une plus aimée chose que de regarder leur Seigneur -Puissance et Majesté à Lui-. Ensuite il a récité ce verset À ceux qui agissent en bien est réservée la meilleure récompense et même davantage.﴿ ». Hadith rapporté par Mouslim

[2]Lire à ce sujet notre traduction Le mauvais comportement, de son Éminence le cheikh Mouhammed Raslên, sur : http://kabyliesounna.com/?p=282

[3]Hadith rapporté par El Boukhârî, n° 52, et par Mouslim, n° 1599.

[4]Hadith rapporté par Mouslim, n° 2654.

Categories Comportement Sounna