Défense de l'honorable cheikh...

Défense de l’honorable cheikh

Défense de l’honorable cheikh ‘Abd El Ghani Aoussat -qu’Allâh le préserve- pour les deux illustres érudits salafis :
 Le cheikh Rabî‘ El Medkhalî et le cheikh ‘Oubeyd Allâh El Djêbirî -qu’Allâh les préserve et bénisse leur âge-

Traduit de l’arabe par
 Aboû Fahîma ‘Abd Ar-Rahmên Ayad

Au Nom d’Allâh, Le Tout-Miséricordieux, Le Très-Miséricordieux

Question :
Qu’Allâh vous sois bienfaisant notre cheikh, qu’Il vous bénisse ainsi que votre âge ; vous avez signalé, notre cheikh -qu’Allâh vous garde-, le danger des troubles, des hérésies [el bida‘] et des passions ainsi que leurs aboutissements ; et il est connu, ô notre cheikh -qu’Allâh vous garde-, que « Parmi les signes des partisans des hérésies, il y a le fait de porter atteinte contre les partisans de la Sounna », quel conseil donnerez-vous donc à ceux qui portent atteinte à ces deux cheikhs : le cheikh Rabî‘ qu’Allâh le garde et le cheikh ‘Oubeyd ? Un conseil à ceux qui les diffament en disant qu’ils sont rigoristes et exagérateurs et aussi de l’autre côté, inverse, à ceux qui les diffament de irdjê’ et de tamayyou‘ ?

Réponse :

Tu as certainement répondu et atteint la justesse en disant au début de tes propos et au commencement de ta lecture que : « Parmi les signes des partisans des hérésies [Ehl El Bidè‘], il y a le fait de porter atteinte aux partisans de la Sounna ». Ainsi, allons-nous, frères, donner un commentaire au sujet de ces gens ?! Nous devons plutôt les réprimander, les déconseiller, les ostraciser et prendre garde de leur mal. C’est-à-dire, maintenant ces gens (de l’hérésie) parlent contre ces savants ! Il ne parle d’eux que les hérétiques. Il n’ya que les que les Gens des hérésies qui disent des choses contre les Gens de la Sounna. Il suffit à ces savants [comme honneur] la parole de celui qui a dit : « Quand un dénigrement m’est adressé de la part d’une personne tarée, cela constitue en vérité une attestation que je suis excellent ! »
Je vous prie par Allâh, ô frères ! Avec quoi parle cheikh Rabî‘ [cela veut dire qu’il parle en se basant sur la science], et comment dirions-nous qu’il se trompe ? C’est ainsi qu’il est exactement [c’est-à-dire un érudit]. Je dis : Qu’Allâh le préserve, lui fasse miséricorde ainsi que tous ses frères, les morts et les vivants !

Franchement, cet homme a beaucoup profité à la prédication salafie, il a réalisé de très bons et louables objectifs, et il a également déployé des efforts inappréciables pour cette cause. Mais les gens ont déjà porté atteinte aux anciens, aux prédécesseurs, même les Prophètes tel qu’Allâh nous a informé par exemple au sujet de Moûcê (Moïse) O vous qui croyez ! ne soyez pas comme ceux qui ont offensé Moïse. Allâh l’a déclaré innocent de leurs accusations, car il était honorable auprès d’Allâh.﴿ El Ahzêb (Les Coalisés), V. 69.
En vérité, ce savant et les Gens de la Sounna sont sujets aux offenses. Car puisque la religion d’Allâh se positionne au milieu, entre ceux qui y sont exagérateurs et ceux qui y sont laxistes, les gens de la Sounna se trouvent certes au juste-milieu. C’est pourquoi ils sont enviés par les exagérateurs pour leur positionnement médian. Ils les outragent et les dénigrent, et ils les qualifient par des attributs dépréciatifs. Mais la dépréciation incombe en fait à ces envieux qui les envient pour leur juste-milieu. Et on trouve en contre partie les laxistes qui les prennent pour des rigoristes et les accusent de dureté !!

Ô serviteurs d’Allâh ! La dureté en son contexte fait partie de la sagesse. La dureté est une sagesse quand elle est à sa place. A titre d’exemple, concernant l’application des peines, Allâh -Exalté soit-Il- n’a-t-Il pas dit au sujet des fornicateurs Et qu’un groupe de croyants assiste à leur punition﴿ Il a dit cela après avoir énoncé et ne soyez point pris de pitié pour eux dans l’exécution de la Loi d’Allâh –si vous croyez en Allâh et au jour dernier.﴿ An-Noûr (La Lumière), V. 2. Sans aucun doute, la pitié fait partie de la religion, mais quand elle s’interpose contre l’application des peines et contre la religion, dans ce cas, elle ne doit pas y être. C’est pour cela que la dureté est bonne une fois placée à son endroit. Tout à l’heure, dans la conférence, nous avons dit en parlant du terghîb et du terhîb (la motivation et l’intimidation), nous avons mentionné qu’il faudrait se servir de l’intimidation là où il le faut, inspirer de la crainte aux gens en leur rappelant le châtiment d’Allâh, et les intimider aussi pour ne pas commettre les hérésies qui les conduiront en enfer. Comment dirions-nous sinon ? Nous dirons tel qu’avait dit Ibrâhîm -que le Salut soit sur lui- à sa communauté quand il l’a vue tombée dans le polythéisme Et comment aurais-je peur des associés que vous Lui donnez, alors que vous n’avez pas eu peur d’associer à Allâh des choses pour lesquelles Il ne vous a fait descendre aucune preuve ? Lequel donc des deux partis a le plus droit à la sécurité ? (Dites-le) si vous saviez. Ceux qui ont cru et n’ont point troublé la pureté de leur foi par quelque iniquité (association), ceux-là ont la sécurité ; et ce sont eux les bien-guidés﴿ El An‘êm (Les Bestiaux), V. 81-82. Néanmoins, les Gens de la Sounna, ô frères, ne considèrent pas ces récriminations, ils ne s’en inquiètent pas et ne s’y intéressent pas, et…ils ne s’attendent à aucun éloge ni égard de la part des gens ! Car « Satisfaire les gens est une fin inatteignable ». Les Gens de la Sounna veulent cependant satisfaire Le Seigneur dont la satisfaction est une fin non négligeable. De ce fait, celui qui satisfait les gens pour courroucer Allâh, Allâh sera courroucé contre lui et mettra en furie ceux qu’il a satisfaits en Le courrouçant. Et celui qui satisfait Allâh malgré le courroux des gens [Allâh sera Satisfait de lui et portera les gens à en être également satisfaits]. Si Allâh veut, il viendra un temps, un moment où ces gens désorientés et leurrés connaîtront la vérité de ces savants, [leur mérite et leurs égards]. Tandis que ceux qui disent des mauvaisetés sur eux, ceux sont certes ceux-là les égarés et égareurs ! Cet illustre [Cheikh Rabî‘] les dérange, les choque ; il leur cause des insomnies et démolit le Faux qu’ils ont construit. C’est, avec toute franchise, un rempart et un bastion pour les gens contre eux ! Tout comme les savants qui préservent la science islamique, tel qu’a dit le Prophète -sur lui la prière et le salut- : « De génération en génération, cette science sera portée par les plus justes et fiables. Ils en excluent la modification des exagérateurs » Pensez-vous que les exagérateurs se tairont ?! Non ! Ils ne se tairont pas ! « et l’usurpation des faussaires » croyez-vous que les faussaires vont se taire ?! Non. Et aussi « l’interprétation des ignorants. » Mais penses-tu que l’ignorant se taira ?! Non ! Bien au contraire, et par Allâh ! Il s’emporte, agit très mal et se comporte de façon très mauvaise, et ainsi de suite. Cependant cela ne nuit en rien à ces savants. Ils ont un bel exemple à suivre dans le Prophète -prière et salut d’Allâh sur lui-, dans ses compagnons et les pieux prédécesseurs -qu’Allâh Très-Haut les agrée-.

C’est pour cela que, serviteurs d’Allâh, ces deux érudits [le cheikh Rabî‘ et le cheikh ‘Oubeyd] sont au juste-milieu, ils sont entre les exagérateurs et les laxistes. Les exagérateurs les accusent de laxisme, et les laxistes les accusent d’exagération ! Et aussi Nous avons fait de vous une communauté du juste-milieu﴿, c’est-à-dire : meilleurs et justes Et aussi Nous avons fait de vous une communauté du juste-milieu pour que vous soyez témoins aux gens﴿ El Baqara (La Vache), V. 143.

Il y a effectivement des gens qui n’aiment pas que tu attestes de la vérité contre eux. Tu lui dis : tu te trompes, non, il n’aime pas cela ! Ces cheiks sont sans aucun doute véraces, justes et savants. Ils ne mentent pas. Les Gens de la Sounna ne disent pas de mensonges. Même quand ils sont durs, tu trouves de la pitié chez eux. Il y a dans leur dureté de la pitié pour toi. Peut-être que cela te fera revenir (à la vérité), cela t’apportera leçon et t’arrêtera (de persister dans l’erreur), n’est-ce pas ? Regardez ce qui est rapporté au sujet de la mise en garde contre l’hérésie, des paroles très dures mais justes et droites. Or, en vérité, cela afin que les gens y prennent garde Allâh vous exhorte à ne plus jamais revenir à une chose pareille si vous êtes croyants.﴿ An-Noûr (La Lumière), V. 17. N’est-ce pas ?

Donc je dis cela frères de façon concise. Sinon ces deux érudits méritent beaucoup plus qu’on dise du bien d’eux. Mais eux ils n’aiment pas cela en vérité. Ils n’en veulent pas. Ce sont plutôt les autres, leurs détracteurs, qui veulent qu’on parle en bien d’eux ! Ceux-là que tu vois recourir, haleter, courir, guetter, observer et flatter afin qu’on leur fasse des éloges et qu’on les louange ! et, et, et, etc. O frères ! les pieux prédécesseurs suffisent pour ces deux cheikhs ! Il leur suffit comme mérite et honneur le fait qu’ils les suivent. Et celui qui les suit, comme a dit le Prophète -prière et salut d’Allâh sur lui- doit y persister et se stabiliser aussi ; il doit également être clairvoyant et persévérant jusqu’à ce qu’il rencontre Allâh. Je dis cela avec toute franchise, car le Prophète -prière et salut d’Allâh sur lui- a dit : « Patientez jusqu’à ce que vous me retrouviez ! » On en reviendra si Allâh le veut. C’est pourquoi, et je fini avec cela, nous savons pourquoi le Prophète -prière et salut d’Allâh sur lui- a dit : « Un groupe de ma Nation persistera à être dans la vérité, il est triomphateur. »

Nous débattons avec vous, cela est une vérité ou non ? Si vous dites que ce n’est pas une vérité, et que vous démontriez que ce n’est pas une vérité, on verra cela, n’est-ce pas ? C’est comme ça mon frère. Mais puisque c’est une vérité, qu’y a-t-il après la vérité, ô frères, si ce n’est l’égarement ! Voudriez-vous que nous soyons des égarés comme vous !? C’est faux ! C’est bien toi qui dois craindre Allâh, tu demandes sa protection, tu reviens à ta raison et tu te repens à ton Seigneur ; tu finis avec tes péchés et tes fautes, aussi, serviteur d’Allâh ! : « Un groupe de ma Nation persistera à être dans la vérité, il est triomphateur. Ceux qui ne les soutiennent pas et ceux qui divergent avec eux ne leur nuisent en rien. Ils y persisteront jusqu’à ce que vienne le commandement d’Allâh (l’Heure).»

Alors, ô frères ! En vérité tu (le frère questionneur) as répondu, mais j’ai aimé augmenter ta réponse. Tu vois bien que tu as répondu à ta question quand tu as dit: « Parmi les signes des partisans des hérésies », par Allâh, ce qualificatif (les partisans de l’hérésie) suffit comme laideur et mauvaiseté à ces gens ! N’est-ce pas ? Tu aimerais bien évidemment qu’on te qualifie de partisan de la Sounna dont le Seigneur a élevé le rang de ses partisans, le rang des connaisseurs de la Sounna, de ceux qui la pratiquent, qui appellent les gens à elle et qui endurent le mal qu’on leur cause dans sa cause. Cela tel qu’a dit Mouhammed ibn ‘Abd el Wahhêb -qu’Allâh lui fasse miséricorde- : « Sache, qu’Allâh te fasse miséricorde, qu’il nous est obligatoire d’apprendre quatre sujets. » N’est-ce pas ? Que sont ces quatre sujets ? Ce sont la science (islamique), sa pratique, son prêche, et la patience face au mal qui nous atteint dans sa cause. Qu’Allâh vous bénisse ! Donc voilà frères, qu’Allâh vous bénisse ! et « Pureté et Louange à Toi, ô Allâh, je témoigne qu’il n’ya point d’adoré digne d’adoration si ce n’est Toi, je Te demande pardon et je me repens à Toi. » Qu’Allâh vous rétribue de la meilleure manière.

 Pour lire cette défense dans sa langue source, aller sur http://www.tasfiatarbia.org/vb/showthread.php?t=14558

Categories Manhèdj