voici-ce-quils-disent-sur-le-prophete

Voici ce qu’ils disent du Prophète de l’islam Mouhammed

Voici ce qu’ils disent du
Prophète de l’islam Mouhammed 
Témoignages de penseurs et d’intellectuels occidentaux célèbres  
Par
Abderrazak Medjkoune
Révisé par
Abou Fahîma ‘Abd Ar-Rahmên Ayad

 

Au Nom d’Allâh, Le Tout-Miséricordieux, Le Très-Miséricordieux

Certes, la louange est à Allâh, nous le louons, implorons son secours et lui demandons le pardon. Nous nous protégeons par Allâh contre le mal de nos propres âmes et contre les maux engendrés par nos mauvaises actions. Celui qu’Allâh guide, nul ne pourra l’égarer, et celui qu’Il égare, nul ne pourra le guider. Et j’atteste qu’il n’y a point d’adoré à part Allâh, seul sans aucun associé, et j’atteste que Mouhammed est son serviteur et messager.

Cela étant dit, ce dépliant dont nous avons l’honneur de vous présenter, est un ensemble de témoignages et déclarations vibrants concernant la personne du Prophète Mouhammed -prière et salut d’Allâh sur lui-.

Chers lecteurs et lectrices, vous serez étonnés de découvrir de tels témoignages, avec une grande objectivité d’argumentation provenant de gens intellectuels, écrivains, poètes, hommes de lettre, penseurs et autres, d’autant plus que ces admirateurs du Prophète Mouhammed -prière et salut d’Allâh sur lui- ne sont même pas musulmans et non plus arabes.

Il est très malheureux, que de tels témoignages ne soient jamais publiés ni qu’ils aient vu le jour, mais on les a plutôt cachés tant d’années afin que la méconnaissance de ce Prophète -prière et salut d’Allâh sur lui- domine continuellement les esprits. D’ailleurs, tomas Carlyle, écrivain anglais très célèbre disait à ce sujet : « Les mensonges qui ont été amassés autour de cet homme (Mouhammed -prière et salut d’Allâh sur lui-) ne sont honteux que pour nous seuls ».

Certainement, la vérité n’a pas besoin qu’on plaide pour elle, mais il est temps de remettre la pendule à l’heure.

Nous espérons que ces témoignages contribueront à amorcer une évaluation objective du Prophète Mouhammed -prière et salut d’Allâh sur lui- et de l’islam et laissera la raison triompher.

Chers lecteurs et lectrices ! Examinons ensemble ces témoignages, et laissons les préjugées à part pour enfin être guidés par la vérité. Car seule la vérité mène au bonheur.

Voici ce que disaient ces célébrités !

Qui est le sauveur de l’humanité ?

  1. George Bernard Shaw : (1856-1950), Irlandais né à Dublin, prix Nobel de littérature en 1925, dans son livre (a collection of writing of some of eminent scholars 1935): il déclare ceci: «  J’ai toujours eu une grande estime pour la religion prêchée par Mouhammed parce qu’elle déborde d’une vitalité merveilleuse. Elle est la seule religion qui me parait contenir le pouvoir d’assimiler la phase changeante de l’existence. J’ai étudié cet homme merveilleux, et à mon avis, loin d’être un antéchrist, il doit être appelé le sauveur de l’humanité. Je crois que si un homme comme lui devait assumer la direction du monde moderne, il réussirait à résoudre ses problèmes d’une façon qui lui apporterait la paix et le bonheur tant désirés. J’ai prophétisé sur la foi de Mouhammed qu’elle sera acceptable à l’Europe de demain, comme elle commence à devenir acceptable à l’Europe d’aujourd’hui ».  Mouhamed le sauveur de l’humanité, George Bernard Shaw.

Mouhammed l’incomparable :

  1. Johan Goethe: poète et écrivain allemand, né à francfort. Il dit : «  Jusqu’ à ce jour, il n’y a pas un homme qui puisse se comparer à Mouhammed ». Il dit également : « Si c’est ça l’islam, ne sommes-nous pas tous musulmans ? ».

Suivre les principes de l’Alcoran (le Qour’ên) :

Chers lecteurs et lectrices, je tiens à vous rapporter avec loyauté les propos du premier empereur français, et aussi général dans les armées de la première République, Napoléon Bonaparte, dont nul ne pourra contester l’intelligence ou la sagesse, ou remettre en cause ses déclarations de s’être converti à l’islam.

  1. Napoléon Bonaparte: (1769-1821), né à Ajaccio en corse, fut empereur de France de 1804-1815. Il décrit le Prophète Mouhammed dans son livre Compagnes d’Égypte et de Syrie 1798-1799 : « J’espère que le moment ne tardera pas où je pourrai réunir tous les hommes sages et instruits du pays d’Égypte et établir un régime uniforme, fondé sur les principes de l’Alcoran, qui sont les seuls et vrais et qui peuvent faire le bonheur des hommes ».

Napoléon déclarait dans ses correspondances que l’islam est la vraie religion : « Puis enfin, à un certain moment de l’histoire, apparut un homme appelé « Mouhammed ». Et cet homme a dit la même chose que Moïse, Jésus, et tous les autres Prophètes : « Il n’y a qu’un Dieu ».  C’est le message de l’islam. L’islam est  la vraie religion. Plus les gens liront et deviendront intelligents, plus ils se familiariseront avec la logique et le raisonnement. Ils abandonneront les idoles, ou les rituels qui supportent le  polythéisme, et ils reconnaîtront qu’il n’y a qu’un Dieu. Et par conséquent, j’espère que le moment ne tardera pas où l’islam prédominera le monde, car il prédominera le monde ».

Napoléon Bonaparte a déclaré qu’il était musulman : « L’islam attaque spécialement les idolâtres ; il n’y a point d’autre dieu que Dieu, et Mouhammed  est son Prophète ; voilà le fondement de la religion musulmane ; c’était le point le plus essentiel: consacrer la grande vérité annoncée par Moïse et confirmée par Issa Jésus. (…) Il n’y a pas d’autre dieu que Dieu et Mouhammed est son Prophète (…) Je suis, moi, musulman unitaire et je glorifie le Prophète ». Source  Les correspondances de Napoléon, 1er Tome V, pièces N° 4287.

Les miracles de Mouhammed :

  1. Alphonse de Lamartine : (1790-1869), poète, écrivain et homme politique. Dans son livre Histoire de la Turquie il dit : « Enfin, jamais homme n’accomplit en moins de temps une si immense et si durable révolution dans le monde, (puisque, pas plus de deux décennies après sa prédication) si la grandeur du dessin, et la petitesse des moyens, et l’immensité du résultat sont les trois mesures du génie de l’homme, qui osera comparer humainement un grand homme de l’histoire moderne à Mouhammed ? » Il dit aussi : « La conquête du tiers de la terre à son dogme fut son miracle, ou plutôt ce ne fut pas le miracle d’un homme ce fut celui de la raison… ».

Mouhammed, un grand homme :

  1. Auguste comte : (1798-1857), philosophe français né à Montpelier, il parle de Mouhammed qu’il appela « grand Mouhammed » : « On ne tarde point à reconnaître qu’il voulut ainsi perfectionner radicalement l’ensemble de la nature humaine, d’abord chez l’individu puis dans l’espèce, d’après la loi d’hérédité ».
  2. Victor Hugo: (1802-1885), né à Besançon, écrivain et poète français ; il dit dans son poème intitulé La légende des siècles :

« Mais les hommes surtout ont fait saigner ma vie,

Ils ont jeté sur moi leur haine et leur envie,

Et, comme je sentais en moi la vérité je les ai combattus, mais sans être irrité,

Et, pendant le combat je criais : laissez faire !

Je suis seul, nu, sanglant, blessé; je le préfère.

Qu’ils frappent sur moi tous ! Que tout leur soit permis !

Quand même, se ruant sur moi, mes ennemis,

Le soleil à leur gauche et la lune à leur droite

Ils ne me feraient point reculer ».

Mouhammed fut une miséricorde :

  1. L’orientaliste espagnol jean Lik dit dans son livre Les Arabes : « Il n’est pas possible de faire une description de la vie de Mouhammed qui soit meilleure que celle faite par Allâh ﴾Et Nous ne t’avons envoyé que comme miséricorde pour l’univers﴿ Mouhammed fut une véritable miséricorde et je prie sur lui avec avidité et passion ».
  2. Michael Hart : Américain, astrophysicien ; il a dit dans son best-sellerThe 100 a Ranking of the Most influential Persons in History (Classement des plus influentes personnalités de l’Histoire) : « Certains lecteurs seront peut-être étonnés de me voir placer Mouhammed en tête des personnalités ayant exercé le plus d’influence en ce monde, et d’autres contesteront probablement mon choix. Cependant, Mouhammed est le seul homme au monde qui ait réussi par excellence sur les deux plans religieux et séculier… C’est cette union du temporel et du spirituel qui, à mon avis, fait de Mouhammed la personnalité la plus influente de l’histoire de l’humanité ». Hart Publishing Co. Inc. (New- York), 1978, p.33.
  3. Maurice Bucaille : scientifique français, disait dans son livre La Bible, le Coran et la science : « Comment un homme illettré au départ, aurait-il pu, en devenant par ailleurs, du point de vue de la valeur littéraire, le premier auteur de toute la littérature arabe, énoncer des vérités d’ordre scientifique, que nul être humain ne pouvait élaborer en ce temps-là, et cela, sans faire la moindre déclaration erronée sous ce rapport ? » Maurice Bucaille, La Bible, le coran et la science, 1978, p .126.

Il disait également : « Une analyse purement objective du Coran, à la lumière des connaissances modernes, nous amène à reconnaître l’harmonie existant entre les deux, ainsi qu’on l’a fait ressortir à maintes reprises. On a du mal à s’imaginer qu’un homme du temps du Mouhammed (que la paix et la Bénédiction soient avec lui) ait pu être l’auteur de telles affirmations, compte tenu du niveau intellectuel de l’époque. De telles considérations répondent en partie de la place exceptionnelle qu’occupe la révélation coranique et contraignent le scientifique impartial à admettre son incapacité de fournir une explication fondée uniquement  sur la logique matérialiste. » Maurice Bucaille, Le coran et la science moderne, 1981, p. 18.

  1. Tomas Carlyle : écrivain anglais célèbre ; il disait dans son livre Les héros et le culte des héros: « On remarque que Mouhammed, depuis sa tendre enfance, était considéré comme étant un jeune doué de raison. D’ailleurs, les personnes avec lesquelles il vivait l’avaient surnommé « El Amîn » (l’honnête, le sincère et le loyal).Ses paroles, ses actes et sa pensée était véridiques. Ceux qui le côtoyaient avaient également remarqué que toute parole qui exhalait de lui renfermait une édifiante sagesse ».
  2. Ernest Renan (1823-1892) : Historien français, né en Bretagne ; il dit dans son livre  Etudes  d’histoire religieuse : « Le véritable monument de l’histoire primitive de l’Islamisme, le coran, reste d’ailleurs absolument inattaquable, et ce monument suffirait à lui seul, indépendamment des récits des histoires, pour révéler Mouhammed.… En sommes, Mouhammed nous apparait comme un homme doux, sensible, fidèle, exempt de haine. Ses affections étaient sincères ; son caractère, en général, porté à la bienveillance. Lorsqu’on lui serrait la main en l’abordant, il répondait cordialement à cette étreinte, et jamais il ne retirait  la main le premier. Il saluait les petits enfants et montrait une grande tendresse de cœur pour les femmes et les faibles.   » Le paradis disait-il est au pied des mères. » Toute sa vie révèle une réflexion, une combinaison, une politique, qui ne rentre guère dans le caractère d’un enthousiaste obsédé de visions divines. Jamais tête ne fut plus lucide que la sienne ; jamais homme ne fut plus maître de sa pensée. »  Ernest Renan « Etudes d’histoire religieuse ».
  3. Fançois Voltaire : (1694-1778), homme de lettres français, né à Paris, dit dans son livre L’essai sur les mœurs et l’esprit des nations : « Ce fut certainement un très grand homme et qui forma de grands hommes…Il n’y a point de religion dans laquelle on n’ait recommandé l’aumône. La mahométane est la  seule qui en ait fait un précepte légal, positif, indispensable. L’Alcoran (le Qour’ên) ordonne de donner deux et demi pour cent de son revenu, soit en argent, soit en denrées. La prohibition de tous les jeux de hasard est peut-être la seule loi dont on ne puisse trouver d’exemple dans aucune religion ».

Conclusion :

« J’ai toujours eu une haute estime pour la religion de Mouhammed, et j’ai prédit que cette dernière serait acceptable pour l’Europe de demain comme elle est déjà acceptable pour l’Europe d’aujourd’hui » déclarait G.B. Shaw.

D’autres disaient :

« Il est dommage que l’islam soit stéréotypé comme religion de l’épée». La réalité historique, cependant, est que l’expansion de l’islam est  le fruit d’une persuasion et non d’une force militaire. De toute façon, l’islam ne peut être forcé sur quiconque, car si la chahêda (l’attestation de foi) est forcée, il ne s’agira donc plus d’islam.

Alors, pour quoi s’acharne-t-on sur l’islam et le Messager de l’islam ?

En fait, la montée de l’islam est sans doute l’évènement le plus dérangeant, ainsi que le nombre de conversions qui se multiplie chaque jour partout dans le monde, notamment en Occident.

  1. Huston Smith dit dans son livre the wold’s  religious : « Le Prophète Mouhammed avait établi un document qui stipulait entre autres que les gens du livre seront protégés de toutes insultes ou vexations, qu’ils auront les mêmes droits que les musulmans à notre protection et service, en plus, ils pratiqueront leur religion aussi librement que les musulmans ».

Mais qu’en est-il des musulmans qui sont dans l’autre rive ? Laissons chacun de nous répondre à cette problématique.

Chers lecteurs et lectrices, comme disait Descartes, la puissance de bien juger, de distinguer le vrai du faux, est proprement ce qu’on nomme le bon sens, ou la raison.

Alors soyons  justes, objectifs et raisonnables. Mais l’homme est de glace aux vérités ; il est de feu pour les mensonges. Or, l’originalité de l’islam et la véracité du Message de Mouhammed -prière et salut d’Allâh sur lui- commence à être  dévoilée par des écrivains, des chercheurs et des érudits dont les jugements objectifs et courageux effaceront, certes, et à jamais, toutes les accusations et caricatures des soi-disant défenseurs de la liberté !

Et comme a dit François Voltaire : «  Le peu que je viens de dire dément bien tout ce que nos historiens, nos déclamateurs et nos préjugés nous disent ; mais la vérité doit les combattre ».

Gloire et pureté à Toi, ô Allâh, j’atteste qu’il n’y a point d’adoré si ce n’est Toi, je Te demande pardon, et je me repens à Toi.

Categories Sounna