lexique-et-vo

Lexique et vocabulaire

Lexique et vocabulaire
Abderrahmane AYAD
(Aboû Fahîma)

 

Qu’est-ce que le lexique?

Toutes les langues disposent d’un lexique. Celui-ci est l’ensemble clos de mots ou lexies, une sorte de stock que possède chaque langue naturelle, dont le nombre et fini et dont l’usage est illimité. «Le lexique peut être défini, écrit F. Cheriguen, comme l’ensemble des vocabulaires d’une langue, considéré comme un tout fini mais illimité, toujours sujets à de nouvelles acquisitions (néologismes). Si le nombre des unités lexicales appelées encore lexies (unités fonctionnelles du discours) est théoriquement fini (considéré à un moment donné de l’histoire de la langue), en pratique, il ne cesse de s’accroître, mais aussi, par quelques côtés, de diminuer: des unité non utilisées, vieillies, finissent par tomber en désuétude.»[1]

Qu’est-ce que le vocabulaire?

Par rapport au lexique, le vocabulaire s’identifie par une relation d’appartenance; c’est-à-dire, que le second inclue le premier. En effet, chaque lexique d’une langue dispose d’un vocabulaire, faisant partie prenante d’un domaine donné. L’on parle ainsi de vocabulaire médical, juridique, journalistique, etc.; voire dans ce domaine-même, chaque sujet parlant dispose d’un vocabulaire appartenant à son idiolecte, où les lexies qu’il utilise sont représentantes du domaine auquel il réfère. «Si le lexique appartient à la langue (niveau social), le vocabulaire est beaucoup plus individualisé (vocabulaire d’un auteur, d’un locuteur, d’un domaine technique ou scientifique, etc.). c’est celui d’un corpus effectivement réalisé.»[2]

Faisant dans un peu plus de détail la répartition définitoire susmentionnée du terme de vocabulaire, I.-A. Melcuk, A. Clas et A. Polguère affirment ceci: «On distinguera deux sous-sens du terme vocabulaire, selon qu’il s’agit d’un individu/d’un (ensemble de) texte(s) X ou d’un domaine X qui détermine le vocabulaire en question:

  • Le vocabulaire de l’individu X ou de l’ensemble de textes particuliers X est l’ensemble de TOUTES les lexies de L que X utilise/qu’on trouve dans X. Par exemple, le vocabulaire de Malraux est un sous-ensemble du lexique français utilisé par Malraux (y compris les conjonctions, les articles, etc.); c’est aussi cela qu’on exprime en disant Le vocabulaire d’Isobel est époustouflant!, On étudie le vocabulaire de la Chanson de Roland, le vocabulaire des textes en géologie moderne, etc.
  • Le vocabulaire du domaine X est, par contre, l’ensemble des lexies de L qu’on utilise UNIQUEMENT pour parler de X; cela exclut nécessairement les lexies utilisées également ailleurs. Ainsi, le vocabulaire de la cuisine en français est un sous-ensemble du lexique français utilisé uniquement pour parler de la cuisine; ce vocabulaire ne comprend donc pas les conjonctions, les articles, etc., ainsi que toutes les lexies de la langue commune. Remarques: 1. Un domaine peut être identifié par la désignation des personnes impliquées dans ce domaine : le vocabulaire des amateurs de football en anglais américain, le vocabulaire du (des) chimiste(s), le vocabulaire des Précieuses, … Une telle désignation est en fait une référence au domaine plutôt qu’aux individus.»[3]

……………………………….

[1]Cheriguen F., Les mots des uns, les mots des autres, Casbah Éditions, Alger, 2002, p. 147.

[2]Id., pp. 147-148.

[3]Melcuk I.-A., Clas A., Polguère A., Introduction à la lexicologie explicative et combinatoire, Éditions Duclot, Louvain-la-Neuve, 1995 pp. 18-19.

Categories recherche linguistique