limportance-de-la-terminologie-isl

L’importance de la terminologie islamique

L’importance de la terminologie islamique
Abderrahmane AYAD
(Aboû Fahîma)

Comme toute discipline ou domaine artistique ou scientifique ou autre, l’islam en tant qu’une des plus importantes religions du monde, dont les partisans représentent le quart de la population planétaire, et, à travers les nombreuses disciplines dont il jouit (Croyance, jurisprudence, langue arabe, histoire islamique, etc.), est sans conteste porteur d’une terminologie qui lui est sienne. La terminologie étant un ensemble de termes définis rigoureusement, par lesquels toute discipline désigne les notions qui lui sont utiles[1], les différentes disciplines islamiques ne sont tout aussi pas exclues de cet état de fait.

En effet, afin de concrétiser le besoin permanent de comprendre l’islam et de le pratiquer, de même que de le communiquer à l’Autre, donc pour des besoins socioculturels et linguistiques, il est indispensable de recourir à un certain ensemble de termes qui est à même de satisfaire ces besoins.

De cette manière, en ce qui concerne la langue française, le sujet parlant ou le locuteur adepte de cette religion se sert de ces termes justement pour arriver au but que se fixe d’atteindre toute terminologie, à savoir de désigner les notions nécessaires pour la construction de ses différents domaines.

Toujours est-il que dans un pareil cas, c’est-à-dire que lorsqu’un domaine, une discipline ou un courant scientifique, artistique ou autre prend de l’ampleur au travers de ses adhérents, ces derniers s’attribueront du lexique général de la langue un ensemble de mots qui leur sera voué pour les décrire spécifiquement ; et, par là se constitue donc la terminologie comme réponse ou satisfaction à un besoin dans la réalité.

Dans ce même rapport, G. Mounin énonce : « Quand une technique acquiert une certaine importance pour une communauté linguistique ses termes peuvent perdre leur valeur ésotérique, et entrer dans le vocabulaire de base comme mots disponibles »[2].

Ainsi, c’est justement ce passage de la valeur ésotérique des termes à la valeur de vocabulaire de base, ou ce que les lexicologues désignent par les termes de lexème et de vocable[3], qui pourrait nous permettre de savoir comment se constituent les termes islamiques en langue française.

………………..

[1]Dubois J., Paris, 1994, p. 481.

[2]Mounin G., Dictionnaire de la Linguistique, PUF, Paris, 2004, p. 313.

[3]Mortureux M. F., 2004, p. 12.

Categories recherche linguistique