comment-reformer-mon-coeur

Comment réformer mon cœur ?

Comment  réformer mon cœur ?
Réponse à cette question par son éminence
Cheikh Mouhamed Ibn Hêdî El Madkhalî
-qu’Allâh le préserve-
Traduit de l’arabe par
Aboû El walîd Târeq Ibn Mouhammed
Relu par 
Aboû Fahîma ‘Abd Ar-Rahmên AYAD

 

Voici  une question qui dit : Comment réformer mon cœur ?

La réponse : tu as posé une question sur une chose énorme, cette chose détient  l’essence de tout le bien. En effet, le Prophète –prière et salut d’Allâh sur lui-  dans le célèbre hadith que vous connaissez dit à la fin : « n’est-ce point qu’en vérité il y a dans le corps [humain] un morceau de chair qui, en étant en bon état, rend le corps entièrement en bon état et qui, en étant en mauvais état le corrompt entièrement, [ce morceau] c’est le cœur » alors, c’est le cœur qui règne sur tous les organes.

Cela dit, sa réforme se fait par ce qui suit :

Premièrement : [craindre] Allâh – Glorieux et Très-Haut-soit-Il- en sachant qu’Il nous observe en secret et en public, aussi en récitant le Qour’ên afin [de méditer] les menaces et les promesses [d’Allâh]. Les promesses qui sont destinées aux croyants et les menaces qui sont destinées aux opposants, et [de méditer également] le sort qu’Allâh a réservé aux uns et aux autres.

Certes, la récitation du Qour’ên améliore les cœurs, elle les rend doux, leur inspire de la crainte, et les redresse.

Puis, lire  la biographie du Messager d’Allâh – prière et salut d’Allâh sur lui-, lire  également les biographies des gens pieux. Ensuite, consulter les livres d’exhortation, tout en veillant à accompagner les gens de bien et pieux, et de s’éloigner aussi de ce qui cause le mal, la corruption et la tentation.

Puis, il est nécessaire pour l’individu en plus de ces six éléments, de persévérer dans l’invocation d’Allâh – Exalté et Très-Haut-soit-Il-, en Lui demandant de réformer son cœur, de le rendre conforme à la vérité et à la guidée, de l’affermir dans cette vérité après qu’Il l’ait guidé vers elle, et de ne pas l’exposer à la tentation.

En effet, l’invocation [d’Allâh] est une porte énorme dont beaucoup de gens ne se préoccupent pas. Donc, qu’il (le questionneur) invoque Allâh, surtout dans le dernier tiers de la nuit. [Allâh dit comme il est rapporté dans un hadith qoudsî ] : « Qui m’invoque ? Alors Je l’exauce ».

Citons-les encore une fois :

Premièrement : la récitation du Qour’ên.

Deuxièmement : lire la sounna du Prophète -prière et salut d’Allâh sur lui- et sa biographie.

Troisièmement : lire la biographie des Compagnons et celle des gens pieux.

Quatrièmement : consulter les livres d’exhortation qui rappellent [l’au-delà] à l’individu, ils sont tel un fouet qui frappe le cœur,  ainsi s’éveille-t-il.

Cinquièmement : avoir une compagnie pieuse.

Sixièmement : s’éloigner de la mauvaise compagnie ; celle des gens de la passion et de l’innovation et celle des gens pervers et débordés de mal.

Septièmement : il faut qu’il persiste dans l’invocation.

[Remarquez] que nous avons mentionné la fréquentation et l’éloignement, chacun séparé de l’autre, alors qu’avant on les a évoqué ensembles.  Si vous les compter en deux cela fera sept et si vous les compter en un seul élément cela fera six.

Donc, ces éléments susmentionnés sont les six causes qui réforment le cœur avec la permission d’Allâh – Béni et Très-Haut-soit-Il-.

Nous demandons à Allâh de réformer nos cœurs, celui de notre frère questionneur et ceux de tous les musulmans.

Retrouvez cette réponse dans sa langue source sur :

http://www.sahab.net/forums/index.php?showtopic=145577

Pour le fichier audio :

ar.miraath.net/sites/default/files/fatawah/questions/liqa_sh_muhammad_bin_haady_008_6.mp3 

Categories Comportement