L'importance de tenir ses promesses en islam

L’importance de tenir sa promesse en islam

L’importance de tenir sa promesse en islam[1]
Aboû Fahîma ‘Abd Ar-Rahmên Ayad

 

Certes, la Louange est à Allâh, nous Le louons, implorons Son Secours et Lui demandons le Pardon. Nous nous protégeons par Allâh contre le mal de nos propres âmes et contre les maux engendrés par nos mauvaises actions. Celui qu’Allâh guide, nul ne pourra l’égarer, et celui qu’Il égare, nul ne pourra le guider.

Et j’atteste qu’il n’y a point d’adoré à part Allâh, Seul sans aucun associé, et j’atteste que Mouhammed est Son serviteur et Messager.

Ô vous qui croyez ! Craignez Allâh comme Il mérite d’être craint et veillez à ne mourir qu’en musulmans ! ﴿ Êl ‘Imrân (La Famille d’Imran), v. 102.

Ô hommes ! Craignez votre Seigneur qui vous a créés d’un seul être et qui, ayant tiré de celui-ci son épouse, fit naître de ce couple tant d’hommes et de femmes ! Craignez Allâh au Nom duquel vous vous implorez les uns les autres, et craignez de rompre les liens de sang. Certes, Allâh vous observe en permanence. ﴿ An-Nicê’ (Les Femmes), v. 1.

Ô vous qui croyez ! Craignez Allâh et parlez avec droiture, afin qu’Il réforme vos œuvres et absolve vos péchés. Quiconque obéit à Allâh et à Son Messager obtiendra un immense succès.﴿ El Ahzêb (Les Coalisés), v. 70-71.

Après cela : certes, la Parole la plus véridique est celle d’Allâh, et la meilleure conduite est celle de Mouhammed -Prière et Salut d’Allâh sur lui-, et les choses les plus mauvaises sont les innovations religieuses, et toute innovation religieuse est hérésie, et toute hérésie est égarement, et tout égarement est voué au Feu de l’Enfer.

Le sujet que traitera cet article est la grande importance que recouvre la parole, la promesse dans notre religion : l’ISLAM. À la base, le musulman est un individu qui observe les prescriptions que son Seigneur, Allâh -Très Haut soit-Il-, lui a faites. De même, les commandements de Son Prophète Mouhammed -prière et salut d’Allâh sur lui- sont également l’objet d’obéissance et de suivi par le musulman. Toutefois, il se trouve qu’à cause de plusieurs facteurs contraignants, le musulman pourrait être induit dans l’insouciance et le laxisme. Se référer aux préceptes de l’islam, contenus dans le Livre d’Allâh et la Sounna de Son Prophète -sur lui le salut-, afin de rétablir cette situation impropre, constitue, sans aucun doute, un remède très efficace.

Parmi les enseignements hautement impératifs sur lesquels l’islam met l’accent, l’on trouve la parole et la promesse. La religion musulmane, chers frères et sœurs, intime à travers quantité de Textes révélés, l’injonction de tenir à sa parole, d’honorer et de remplir ses promesses, de ne pas foimentir. Ainsi, notre Seigneur -Exalté soit-Il- nous intime l’ordre suivant Et soyez fidèles à vos engagements, car vous aurez à en rendre compte﴿ El Isrâ’ (Le Voyage Nocturne), v. 34. Dans un autre verset, Allâh -Pureté à Lui- adresse Son ordre de préserver les promesses avec une précision qui est telle que les croyants se sentent soumis et tenus d’y répondre immanquablement; Allâh -Glorifié soit-Il- dit Ô les croyants ! Remplissez fidèlement vos engagements!﴿ El Mê’ida (La Table) v. 1.

L’illustre commentateur du Saint Qour’ên, l’érudit Ibn Kathîr –qu’Allâh lui fasse miséricorde- dit au sujet de la Parole d’Allâh Et soyez fidèles à vos engagements, car vous aurez à en rendre compte﴿ : « Cela veut dire les engagements que vous donnez aux gens, de même que les contrats par lesquels vous opérez avec eux, car, certes, la personne sera interrogée au sujet de ses engagements et ses contrats. »[2]

En outre, le Prophète -prière et salut d’Allâh sur lui-, tenant compte de la gravité de faillir à ses promesses, informe avec un ton tranchant et décisif, que cet agissement fait partie des caractères des hypocrites. On trouve cité dans la Sounna authentique, d’après Aboû Houreyra -qu’Allâh l’agrée- que le Prophète -prière et salut d’Allâh sur lui- a dit: « Quarte marques, celui qui les réunit toutes est un parfait hypocrite. Celui qui en détient une seule, est marqué d’hypocrisie jusqu’à ce qu’il s’en débarrasse : quand on lui fait confiance, il trahit. Quand il parle, il ment. Quand il promet, il foimentit (ne tient pas à sa promesse). Et quand il est en litige, il dévergonde (transgresse les normes de la justice et de la morale). »[3]

Par ailleurs, quand une personne s’emploie avec persévérance à acquérir cette moralité éminemment distinguée, de remplir ses promesses et d’honorer ses paroles, qui est de surcroit une obéissance à Allâh -Très-Haut- et à Son Messager -sur lui le salut-, dans ce cas, elle serait en train de s’inscrire au rang des gens véridiques. La véridicité ou la véracité, étant un très noble caractère qui rejoint de près celui de tenir à ses paroles. La véracité se rapporte aux gens: à leur dire et à leur faire, leurs discours et leurs faits. Dans l’islam, religion qui repose foncièrement sur des Textes célestes, la  parole ou le propos jouit d’une importance capitale.

Beaucoup d’arguments mettent en exergue le rôle de la parole véridique au sein du groupe et de la société. Par un nombre respectable de versets et de hadiths, notre Seigneur -Pureté à Lui- décrète que la véridicité et la véracité sont l’essence même de toutes les vertus. Rappelons, une fois de plus, que remplir ses engagements fait partie de la conduite des gens véridiques, des personnes véraces et sincères. À ce titre, Allâh -Très-Haut soit-Il- dit Ô vous qui croyez ! Craignez Allâh et soyez avec les véridiques!﴿ At-Tewba (Le Repentir ou le Désaveu), v. 119. Et Il a aussi dit -qu’Il soit Très-Haut- Tandis que celui qui vient avec la vérité et celui qui la confirme, ceux-là sont les pieux﴿ Az-Zoumar (Les Groupes), v. 33. De plus, faisant l’opposition entre les véridiques et les hypocrites ―lesquels on venait de voir plus haut que le fait de ne pas tenir à sa promesse en est un de leurs caractères―, Allâh -à Lui la Puissance- dit Afin qu’Allâh récompense les véridiques pour leur véridicité, et châtie, s’Il veut, les hypocrites, ou accepte leur repentir. Car Allâh est Pardonneur et Miséricordieux.﴿ El Ahzêb (Les Coalisés), v. 24.

Dans ce verset, Allâh -Exalté soit-Il- a cité ces deux opposés types de gens: les véridiques et les hypocrites, en informant que les véridiques sont sincères et véraces; et que grâce à leur véridicité, Allâh les récompensera amplement. En revanche, les hypocrites seront frappés du châtiment divin, s’ils ne se repentent pas.

Expliquant ce noble verset, l’illustre érudit As-Sè’dî -qu’Allâh lui fasse miséricorde- dit: « Afin qu’Allâh récompense les véridiques pour leur véridicité,﴿ c‘est-à-dire, en raison de leur véridicité dans leurs paroles, leurs situations et leur comportement avec Allâh. Aussi, parce que leur apparence est en harmonie avec leur fort intérieur; Allâh Très-Haut a dit ﴾ : «Voilà le Jour où la véracité va profiter aux véridiques: ils auront des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux pour y demeurer éternellement. »﴿ Cela veut dire: Nous avons déterminé ces tentations, ces épreuves et ces troubles afin que le véridique se distinguera du menteur; et ainsi, Allâh récompensera les véridiques grâce à leur véridicité; et châties les hypocrites﴿ dont les cœurs et les œuvres ont changé lors de la survenance des tentations, et n’ont pas rempli le pacte qu’ils ont accompli avec Allâh s’Il veut﴿ les châtier, du fait qu’Il n’a pas voulu les guider. Voire, Il a su qu’il n’y a aucun bien en eux, et ne les a ainsi pas assistés; ou accepte leur repentir﴿ par le fait de les assister pour se repentir et revenir vers Lui, et c’en est bien cela qui est plus fréquent par rapport à la Générosité du Généreux. D’ailleurs, c’est pourquoi Il a conclu le verset par deux Noms indiquant le Pardon, la Grâce et la Bienfaisance, en disant Car Allâh est Pardonneur et Miséricordieux.﴿ Pardonneur des fautes de ceux qui ont exagéré contre eux-mêmes, même s’ils ont abondé dans la désobéissance, mais à condition qu’ils réalisent le repentir et Miséricordieux﴿ envers eux, car Il les a assistés pour atteindre le repentir, qu’Il a par la suite accepté de leur part et a caché aussi ce qu’ils avaient perpétré comme fautes. »[4]

Et aussi dans le verset de la sourate El Mê’ida (La Table), cité par le cheikh dans le corps de son commentaire précédent, Allâh -Très-Haut- dit Allâh dira: «Voilà le Jour où la véracité va profiter aux véridiques: ils auront des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux pour y demeurer éternellement. » Allâh les grée et eux L’ont agréé. Voilà l’énorme succès!﴿ El Mê’ida (La Table), v. 119. Toujours dans son exégèse, le cheikh As-Sè’dî -puisse Allâh lui faire miséricorde- explique ce verset en disant: « Allâh dira﴿ en clarifiant l’état de Ses serviteurs le Jour de la Résurrection, qui d’entre eux en sera gagnant et qui en sera voué à la perdition, qui en sera malheureux et qui en sera bienheureux : «Voilà le Jour où la véracité va profiter aux véridiques…﴿ Les véridiques, sont ceux dont les œuvres, les paroles et les intentions se sont appliquées au droit chemin et à la conduite pleine de rectitude. Le Jour de la Résurrection, ils trouveront le fruit de cette véridicité, quand Allâh les positionnera dans une assise de Véridicité auprès d’un Souverain Omnipotent. Et c’est pourquoi Il a dit ﴾…ils auront des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux pour y demeurer éternellement. » Allâh les grée et eux L’ont agréé. Voilà l’énorme succès!﴿ Quant aux menteurs, à l’opposée des véridiques, ils en trouveront la nuisance de leur mensonge et de leur imposture ainsi que le fruit de leurs œuvres corrompues. »[5]

Enfin, afin de mener à terme cet article, je rappelle, à nos honorables frères et sœurs, lecteurs et lectrices, une parole prophétique dont ils sont sollicités de bien méditer. Le Prophète -prière et salut d’Allâh sur lui- a dit: « Certes, la véridicité mène aux œuvres de bien, et les œuvres de bien mènent au Paradis. Et l’homme ne cesse de dire la vérité et de s’employer à la véridicité, jusqu’à ce qu’on le mentionne auprès d’Allâh sous le nom de véridique. »[6]

Et notre dernière invocation est ﴾Louange à Allâh, Le Seigneur de l’univers﴿.

…………………………..

[1]Le présent article était à la base un cours diffusé à la Radio-Coran d’Algérie à Alger, au mois de Radjab 1429/juillet 2008 (dans une série intitulée «Les égards inégalables de la religion musulmane »).

[2]Tefcîr el Qour’ên el ‘adhîm (Exégèse du Saint Qour’ên), de l’Imam Ibn Kathîr, vol. 3, p. 60.

[3]Hadith unanimement jugé authentique

[4]Teycîr el karîm Ar-Rahmên fî tefcîr kèlêm el Mènnên (La facilité du Généreux, le Tout-Miséricordieux dans l’exégèse de la Parole du Bienfaisant) de l’érudit As-Sè’dî, p. 778.

[5]Idem., p. 265.

[6]Rapporté par El Boukhârî et Mouslim.

Categories adorations Comportement