La place du bon comportement en islam

La place du bon comportement en islam

La place du bon comportement en islam[*]
Aboû Fahîma ‘Abd Ar-Rahmên Ayad

 

 

Certes, la Louange est à Allâh, nous Le louons, implorons Son Secours et Lui demandons le Pardon. Nous nous protégeons par Allâh contre le mal de nos propres âmes et contre les maux engendrés par nos mauvaises actions. Celui qu’Allâh guide, nul ne pourra l’égarer, et celui qu’Il égare, nul ne pourra le guider.

Et j’atteste qu’il n’y a point d’adoré à part Allâh, Seul sans aucun associé, et j’atteste que Mouhammed est Son serviteur et Messager.

Ô vous qui croyez ! Craignez Allâh comme Il mérite d’être craint et veillez à ne mourir qu’en musulmans ! ﴿ Êl ‘Imrân (La Famille d’Imran), v. 102.

Ô hommes ! Craignez votre Seigneur qui vous a créés d’un seul être et qui, ayant tiré de celui-ci son épouse, fit naître de ce couple tant d’hommes et de femmes ! Craignez Allâh au Nom duquel vous vous implorez les uns les autres, et craignez de rompre les liens de sang. Certes, Allâh vous observe en permanence. ﴿ An-Nicê’ (Les Femmes), v. 1.

Ô vous qui croyez ! Craignez Allâh et parlez avec droiture, afin qu’Il réforme vos œuvres et absolve vos péchés. Quiconque obéit à Allâh et à Son Messager obtiendra un immense succès. ﴿ El Ahzêb (Les Coalisés), v. 70-71.

Après cela : certes, la Parole la plus véridique est celle d’Allâh, et la meilleure conduite est celle de Mouhammed -Prière et Salut d’Allâh sur lui-, et les choses les plus mauvaises sont les innovations religieuses, et toute innovation religieuse est hérésie, et toute hérésie est égarement, et tout égarement est voué au Feu de l’Enfer.

Dans l’islam, le comportement, qu’il soit bon ou mauvais, est défini comme étant une attitude ancrée dans l’âme.

Les savants de la Sounna classent le bon comportement dans deux types :

Le premier est le comportement inné, cela veut dire que l’homme nait avec certaines qualités morales responsables de plusieurs bons actes qu’il accompli. Tandis que le second est le comportement acquis, qui est le résultat de l‘exercice et de l’entrainement.

La preuve de cette typisation telle que la stipulent certains savants est le dire du Prophète –que la prière et le salut d’Allâh soient sur lui- lorsqu’il dit un jour à son compagnon Achadjdj ‘Abd El Qays : 

« Tu es doté de deux caractères qu’Allâh aime : la longanimité et la sage lenteur. » Achadjdj dit au Prophète : Ô Messager d’Allâh, sont-ils deux caractères dont je me suis attribués (cela veut dire par l’exercice), ou sont-ils une disposition naturelle qu’Allâh a mis en moi ? Plutôt ce sont deux caractères dont Allâh t’a disposé » Lui dit le Prophète -prière et salut sur lui-. Ainsi, le compagnon Achachdj lui dit : Loué soit Allâh qui m’a disposé de deux caractères qu’Allâh et Son Messager aiment. »[1]

Après avoir mentionné cette parole prophétique dans son livre Les nobles caractères, l’érudit Ibn ‘Outheymîn -qu’Allâh lui fasse miséricorde- a dit : « Ceci est une preuve que le comportement louable et vertueux est soit inné soit acquis. Mais, il n’est pas de doute que le comportement inné est meilleur que l’acquis. Cela parce que le bon comportement lorsqu’il est inné sera une disposition naturelle chez l’homme, ainsi il n’aura pas besoin de se forcer ni d’éprouver des difficultés lorsqu’il veut s’en servir. Toutefois, cela est un bienfait d’Allâh, Il l’accorde à qui Il veut. Par contre, celui qui se voit frustré du bon comportement inné a la possibilité de se l’attribuer par l’acquisition en s’appliquant à l’exercice et l’entrainement ». Fin de citation.

Par ailleurs, avant d’évoquer quelques versets et hadiths, qui mentionnent la grande valeur du bon caractère et de la bonne moralité, j’aimerais citer un très intéressant passage du livre La provision pour le Jour du retour, de l’Imam Ibn el Qayyim, -qu’Allâh lui fasse miséricorde- dans lequel il affirme que connaître la conduite du Prophète -Prière et Salut d’Allâh sur lui- est vraiment un moyen qui mène au succès lorsque le serviteur suit cette conduite et s’y applique constamment, il dit: « Il n’est certes pas de voie vers la réussite si ce n’est par le Messager -prière et salut d’Allâh sur lui-. On ne pourra pas connaître, dans le détail, le bon du mauvais qu’à travers lui. Ainsi tout besoin qui incombera à l’homme, et toute nécessité qui se présentera à lui, est en vérité, bien inférieure à celle qui le relie au Messager -que la prière et le salut d’Allâh soient sur lui- (…) Et étant donné que le bonheur dépend de sa conduite -prière te salut d’Allâh sur lui-, donc il est impératif à toute personne qui souhaite le salut de connaître la conduite du Prophète -sur lui le salut-, son comportement et tout ce qui le concerne, afin de se libérer du mode de vie des ignorants ».

Ainsi comprendrons-nous, chers frères et sœurs, le rôle crucial que joue le suivi de la Sounna du Prophète -sur lui la prière et le salut-[2], qui est de structurer dans la forme la plus convenable possible, la personnalité du croyant. Étudier la vie du Messager Mouhammed -prière et salut d’Allâh sur lui-, la comprendre et la mettre en action constitue certes un outil indispensable pour la bonne maîtrise des enseignements divins, de même que pour la réalisation concrète d’un comportement sain et louable, lequel sera bénéfique et avantageux à la fois pour l’individu et la société.

Cela étant, celui qui se réfère au Livre d’Allâh et à la Sounna de Son Prophète -sur lui le salut- sera face à des préceptes sublimes, qui l’appellent à se parer des beaux caractères prônés par l’islam. Parmi ceux-ci, Sa Parole -Très-Haut soit-Il- dans la Sourate El Qalem (la Plume), verset 4, où Allâh fait l’éloge de Son Prophète Mouhammed -prière et salut sur lui- en disant et tu es certes d’une moralité éminente﴿. De même, toujours dans l’esprit de faire valoir le bon comportement duquel jouissent les croyants, Allâh -Pureté à Lui- dit dans la Sourate El Fourqân (le Discernement) Les serviteurs du tout Miséricordieux sont ceux qui marchent humblement sur terre, et qui lorsque les ignorants s’adressent à eux, disent : « Paix »﴿. Par ailleurs, Les oulémas disent que le verset définissant le plus de bienfaisance, de mérites, et de nobles caractères est la Parole d’Allâh -le Tout Puissant- Certes Allâh recommande l’équité, la bienfaisance et l’assistance aux proches. Et interdit la turpitude, l’acte répréhensible et la rébellion. Il vous exhorte afin que vous vous souveniez﴿. An-Nehl, v. 90.

En outre, le Prophète -sur lui la prière et le salut-, lui aussi, montre dans un hadith rapporté par l’Imam Ahmed que la visée et l’objectif de sa Prophétie est d’amener le comportement à sa perfection, Il dit : « Je suis envoyé pour parfaire les nobles caractères ». Enfin, les Textes révélés à ce sujet sont très nombreux; et nous choisissons pour faire la conclusion de cet article un dernier hadith, qui met en évidence l’énorme valeur que l’islam accorde au bon comportement. Médirons-le bien : « Pas de chose plus lourde dans la balance que le bon comportement ».[3]

Puisse Allâh Tout-Puissant parfaire notre comportement et nous accorder un louable caractère, êmîn! Et notre dernière invocation est Louange à Allâh, Le Seigneur de l’univers!﴿

Textes connexes:

Chapitre sur le comportement du Prophète, sur:http://kabyliesounna.com/?p=1107
La purification des âmes, sur:http://kabyliesounna.com/?p=278
La purification du cœur, sur:http://kabyliesounna.com/?p=549

……………………………

[*]Cet article est à la base un cours diffusé à la Radio-Coran d’Algérie, au mois d’aout 2008 (dans une série intitulée «Les égards inégalables de la religion musulmane »).

[1]Hadith rapporté par Aboû Dâwoud et Ahmed.

[2]Pour ce sujet du suivi de la Sounna, lire le très remarquable livre Le mérite de suivre la Sounna du Prophète -prière et salut d’Allâh sur lui-, publié aux Éditions science et pratique, Béjaia, Algérie, et disponible sur ce site: http://kabyliesounna.com/?p=1024

[3]Hadith authentique rapporté par Abou Dêwoud, Ahmed et d’autres.

Categories Comportement